FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Challenger #16 : Teiva Jacquelain




Teiva Jacquelain est un des rares sportifs polynésiens à être devenu professionnel. Il y a encore quelques années, il évoluait au rugby club de Pirae tout en faisant de l’athlétisme en parallèle. En 2016, il décide de tenter sa chance en métropole et fait un passage éclair par le pôle espoir du RC Toulon avant de signer un contrat professionnel avec le FC Grenoble. Le club, alors en Pro D2, réussit courant 2018 à remonter dans le Top 14, l’élite du rugby national. Sa rapidité et son physique robuste font de lui un joueur exceptionnel qui a déjà été repéré par le sélectionneur de l’équipe de France de rugby à 7 avec qui il évolue. Malgré la distance avec la Polynésie et les siens, Teiva travaille dur et transforme ses rêves en réalité.

Quatre questions à Teiva Jacquelain :

Tes débuts ?
 
« J’ai commencé le rugby à l’âge de 13 ans. Après avoir été licencié au Rugby Club de Pirae, avec qui nous avons été champions de Polynésie, j’ai participé avec la sélection de Tahiti aux Océania de rugby à 7 et aux Jeux du Pacifique en Papouasie. J’ai quitté le fenua en août 2016 pour poursuivre mes rêves au Rugby Club Toulonnais et désormais au FCG Grenoble, dans le Top 14. »
 
Tes plus beaux succès en compétition ? Une anecdote ?
 
« Avec le RC Pirae, j’ai été élu meilleur marqueur pendant deux années consécutives et élu meilleur joueur -23 ans à l’âge de 19 ans. J’ai également représenté la France en équipe à 7 et je suis passé professionnel à Grenoble au FCG en ayant vécu la montée du club de la Pro D2 en Top 14. Très jeune, j’avais promis à mes parents, après avoir assisté à un match de rugby professionnel, que moi aussi, un jour, je jouerai un match avec une grande équipe dans un stade rempli. »
 
Tes motivations ?
 
« Mes motivations sont nombreuses. Il y a celle de représenter dignement la Polynésie, en montrant qu’un Polynésien est capable de grandes choses et qu’il a sa place au plus haut niveau du rugby. Je souhaiterais développer le rugby de haut niveau à Tahiti, comme le font bien chez eux nos cousins Wallisiens, Tongiens et Samoans. Je voudrais montrer la voie aux plus jeunes et surtout réussir, en rendant fière ma famille pour tous les sacrifices accomplis. »
 
Tes objectifs ? Remerciement ou message ?
 
« Mon objectif est de continuer d’apprendre et d’engranger de la confiance en m’entrainant dur et en ayant un maximum de temps de jeu sur le terrain pour pouvoir exprimer au mieux mes qualités. J’aimerais connaître le haut niveau le plus longtemps possible. 
Je souhaite remercier les “Trophées du sport” pour ma nomination ainsi que tous les journalistes qui me suivent et me permettent d’être mis en avant. Merci également à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à ma réussite et surtout à ma famille »

Carte d'identité

Né le 22 avril 1994 à Hyères, j’ai grandi à Tahiti
Origines : Père métropolitain, mère de Moorea, Haapiti.
Situation familiale : Célibataire
Un héros de votre enfance ? : Mon père, Mohamed Ali, les légendes polynésiennes des grands guerriers.
Si tu étais un animal ? Un requin
Une valeur morale ? « N’abandonne pas. Endure maintenant et vis le restant de ta vie en tant que champion. » de Mohamed Ali et «‘o ‘oe to ‘oe rima » de Bobby Holcomb (ta main c’est toi)
Ton activité professionnelle ? Rugbyman professionnel
Tes sponsors ? Pas de sponsors actuellement mais j’ai un très gros soutien de la part de “Invad Tahiti” qui m'envoie des vêtements de chaque nouvelle collection pour m’encourager.
 
Trois meilleurs résultats de ton palmarès 2018
 
  • J’ai acquis le statut de rugbyman professionnel
  • J’ai porté le maillot de l’équipe de France à 7 dans plusieurs tournois
  • Je joue en Top 14 (plus haut niveau en France) après être passé cette année, avec mon club de Grenoble, de la Pro D2 au Top 14.




Les Trophées du Sport 2019 | Les Trophées du Sport 2018 | 18th IVF Va'a | Coupe du monde de football 2018