Tahiti Infos
Tahiti Infos
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49

Challenger #15 : Salomé de Barthez




Salomé de Barthez est actuellement en école d’ingénieur, déjà à bac +5, mais cela ne l’empêche pas de faire du sport. Elle est passionnée de triathlon, malgré une légère appréhension à vélo. Elle participe à des compétitions en métropole et à Tahiti, dès qu’elle le peut. Elle a rejoint la délégation tahitienne à Samoa pour les Jeux du Pacifique 2019 et elle obtenu la médaille d’or en aquathlon, une discipline qui consiste à enchaîner nage en eau libre et course à pied. Elle a également remporté l’argent en triathlon et deux autres médailles d’or par équipe en triathlon et aquathlon. Elle a pleinement contribué aux résultats historiques du triathlon tahitien lors de ces Jeux du Pacifique 2019 (cinq médailles d’or sur six possibles). En préformance d’autant plus belle que le début d’année 2019 de Salomé De Barthez avait été marqué par une fracture de la clavicule !

Questions / réponses

Parlez nous de vos débuts sportifs, d’une anecdote, d’un souvenir ?
 “J’ai commencé le triathlon à 11 ans, dans le groupe 12-13 ans avec Eric Zorgnotti. Mes débuts en triathlon se sont caractérisés par une grande appréhension à vélo et surtout beaucoup d’erreurs de parcours ! Le duathlon vert de Moorea est un souvenir qui illustre cela : j’ai fait cinq fois une même boucle qui n’était pas la bonne !”

Qu’est ce qui vous plaît dans votre sport ?
“J’aime beaucoup le fait d’enchaîner. Si la course à pied est mon point fort, je préfère les sensations en course à pied après avoir pédalé aux sensations sur une simple course pédestre. Ce qui me plaît également, c’est la possibilité d’avoir des parcours différents pour chaque compétition et de s’y adapter. Le sport a été pour moi synonyme de voyages et de découvertes. Mais, il faut dire que c’est à Tahiti que l’on a le plus de chance de nager en eau libre !”

Que faites-vous pour améliorer vos performances ?
“Plusieurs choses sont importantes pour avoir de bonnes performances. Il faut d’abord bien dormir et manger équilibré. Ensuite, il est important pour moi, à l’entraînement ou en compétition, d’être concentrée, c’est-à-dire de penser à ma technique, c’est la meilleure manière d’avancer même si on est fatigué. Enfin, j’ai appris qu’il fallait avoir du recul pour analyser et comprendre ses résultats afin de tirer des conclusions essentielles pour la suite.”

Quel message essayez-vous de transmettre aux Polynésiens à travers le sport ?
“Si les Jeux du Pacifique sont particulièrement importants pour moi, c’est parce qu’ils sont une occasion pour les athlètes d’être un modèle qui inspire et donne envie de faire du sport. Je remercie les Polynésiens qui, grâce à leurs encouragements et félicitations chaleureuses qu’on ne trouve qu’au fenua, donnent tout leur sens à ma passion.”

Carte d'identité

Née le 20 juillet 1997 à Papeete
Situation familiale ? Je suis célibataire sans enfant.
Un héros de votre enfance ? Katara, dans Avatar.
Si vous étiez un animal ? Si j’étais un animal, je serais une raie. C’est un animal de la mer, de la Polynésie, sociable mais aussi impressionnant et gracieux.
Une valeur morale ? Y croire jusqu’au bout !
Votre activité professionnelle ? Je fais un double diplôme Ingénieur-Manager avec l’école Centrale Nantes et Audencia Business School. J'en suis à bac +5.
Trois meilleurs résultats en 2019 
Je me suis cassée la clavicule en janvier 2019 donc ma saison a été un peu courte.
Aux Jeux du Pacifique de Samoa : argent sur triathlon et or sur aquathlon.
Au triathlon Audencia-La Baule en septembre 2019 : bronze sur triathlon S.