Tahiti Infos
Tahiti Infos
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49

Challenger #14 : Keahi Agnieray




Keahi Agnieray, fils d’Arthur Agnieray, le président du club de natation Olympique de Pirae, est un sportif hors-norme. Dès son adolescence, il se fait remarquer en enchaînant les titres de champion de Polynésie en natation avec l’OLP. Alors que la fédération tahitienne de natation s’intéresse à la nage en eau libre, Keahi bifurque vers le Waterman Tahiti Tour, qui mélange stand up paddle, nage en eau libre et prone paddle board, et là aussi il enchaîne les podiums en titillant les poids lourds du championnat malgré son jeune âge. Il passe ensuite au va’a et devient rapidement un des meilleurs juniors de Polynésie française. Il est désormais un des rameurs emblématiques de team OPT junior, un équipage qui va s’illustrer plusieurs fois en 2019. En individuel, il termine à la deuxième place du Te Aito Taurea –juste derrière Brian Ah Min–, le grand rendez-vous du V1 en Polynésie.

Questions / réponses

Parlez nous de vos débuts sportifs, d’une anecdote, d’un souvenir ?
“J’ai commencé le sport à l’âge de huit ans avec la natation, l’Olympique de Pirae fut mon club formateur, le club qui m’a fait devenir un waterman. La natation m'a fait découvrir beaucoup de pays, et surtout le haut niveau. C’est à l’âge de douze ans que j’ai fait ma première course de va’a grâce à mon meilleur ami qui nageait lui aussi et qui m’a fait découvrir la rame. Mais c’est seulement en 2017, quand j’ai décidé d'arrêter la natation, que je me suis mis plus sérieusement à la rame, ce qui a porté ses fruits.”
 
Qu’est ce qui vous plaît dans votre sport ?
“Ce qui me plait le plus dans mon sport, c’est qu’il représente notre culture, la pirogue est notre patrimoine culturel le plus important, et les rameurs sont les dignes représentants de cette tradition. La deuxième chose qui me plaît c’est bien sûr sa diversité, le surf, le calme, la remontée face aux vents et parfois la houle… Cela nous permet d’éviter la routine que j’ai connue avec la natation. Une diversité de courses, de parcours et de catégories (v1, V3, v6)”
 
Que faites-vous pour améliorer vos performances ?

“Les performances d’un athlète ne sont pas le fruit du hasard, ni du talent, ce sont des heures d’entraînements, de recherches à la maison, de visionnages de vidéos, d’analyse… Mais le plus important, pour ma part, c’est de prendre du plaisir dans le sport et dans la vie en général. Si tu aimes ce que tu fais, ça va aller tout seul. Je m’améliore également grâce au soutien de mes amis et de ma famille, dans le sport comme au niveau des études.”
 
Quel message essayez-vous de transmettre aux Polynésiens à travers le sport ?
“Le message que j’aimerais faire passer, c’est faites-vous plaisir, dans n’importe quel projet. Essayez de maintenir une activité sportive régulière afin de vous maintenir en forme. Enfin, le dernier message serait de ne pas polluer notre fenua, et de ramasser les déchets, aussi bien sur terre que sur mer.”

Carte d'identité

Né le 3 octobre 2000 à Papeete
Situation familiale ? Célibataire
Un héros de votre enfance ? Le héros de mon enfance, c’est mon papa qui était un nageur de renom, j’ai toujours comme objectif de le battre !
Si vous étiez un animal ? Je serais un dauphin car c’est la comparaison que l’on me fait le plus souvent, grâce à mes qualités de “waterman”.
Une valeur morale ? Je dirais le karma, la roue tourne 
Votre activité professionnelle ? Je suis actuellement en deuxième année de BTS MUC au pôle enseignement supérieur du lycée Samuel Raapoto, à Arue.
Trois meilleurs résultats de votre palmarès 2019
Premier junior Hawaiki nui va’a 2019
Premier au classement général Waterman Tahiti Tour round 4, à la pointe Vénus
Médaillé d’or par équipe aux championnats du monde de va’a marathon