Tahiti Infos
Tahiti Infos
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Challenger #13 : Poenaiki Raioha




L’année 2014 sera exceptionnelle pour Poenaiki Raioha puisqu’il empoche le titre de champion du monde de SUP amateur au Nicaragua. A son retour, il sera promu chevalier de l’ordre de Tahiti Nui par le Président du Pays. Il poursuit ses compétitions également dans le circuit professionnel proposé par l’APP et remporte une étape en 2016, à Huntington Beach. En 2017, il se classe 5e de ce même circuit mondial face à une concurrence importante composée des meilleurs Australiens, Américains, Hawaiiens, Brésiliens...Le SUP surf est une discipline très difficile qui demande des qualités de waterman exceptionnelles.

En bref

Né le 21 Janvier 1997 à Papeete, 20 ans
 
Origines : tahitiennes
 
Situation familiale : célibataire
 
Un héros de votre enfance ? Kelly Slater
 
Si tu étais un animal ? Dauphin car il vit dans l’océan et joue beaucoup avec les vagues et les personnes.
 
Une valeur morale ? Ne pense à rien et fonce
 
Ton activité professionnelle ? Étudiant
 
Tes sponsors ? AIR TAHITI NUI, F-ONE, MANERA
 
Trois meilleurs résultats de ton palmarès 2017
 
5e mondial circuit APP pro 2017
Champion de Polynésie de SUP surf 2017

Quatre questions à Poenaiki Raioha

Tes débuts ?
 
« A l’âge de 11 ans, j’ai commencé par le surf, le longboard et le bodyboard puis j’ai fait des compétitions locales organisées pas la FTS. Puis en 2011, j’ai commencé à faire du stand up paddle avec la planche de mon père puis mon grand père m’a acheté mon premier paddle et c’est à partir de là que tout a commencé. J’ai participé à plusieurs compétitions internationales : le stand up world tour, le championnat du monde ISA amateur ISA, la course Molokai2Oahu, le circuit mondial pro APP. »
 
Tes plus beaux succès en compétition ? Une anecdote ?
 
« Mon plus beau succès était lors de l’ISA au Nicaragua en 2014, où j’ai eu mon titre de champion du Monde. La compétition s’est très bien passée pour moi dès le début. A la fin de ma première série, tout le monde venait me voir en me disant que j’allais être le gagnant et qu’ils étaient tous avec moi. Les séries passent et j’avance de série en série jusqu’en finale. »
 
« Pour moi, c’était déjà un objectif atteint. Lors de la finale, je suis resté 12 minutes sans prendre de vagues. Mon grand père, Phillipe Klima et Tama Audibert stressaient au bord de la plage. A 13 minutes de la fin de série je prend ma première vague et explose le score avec 8,45 sur 10 puis une deuxième vague à 8,76. J’ai pris directement la première place et mis combo tous mes adversaires. A la fin de la série, je n’arrivais toujours pas à croire que j’étais champion du monde. »
 
Tes motivations ?
 
« Ma motivation c’est ma famille qui me pousse à persévérer dans mon sport et tous ceux qui m’encouragent. »
 
Tes objectifs ? Remerciement ou message ?
 
« Mon objectif  pour 2018 est de gagner l’APP World Tour pour avoir un autre titre de Champion du Monde, cette fois-ci en professionnel. Je voudrais remercier tout d’abord ma famille, le Seigneur, tous mes sponsors AIR TAHITI NUI, F-ONE ET MANERA, et toute la Polynésie française qui m’encourage durant toutes mes compétitions internationales. »





Les Trophées du Sport 2018 | 18th IVF Va'a | Coupe du monde de football 2018