Tahiti Infos
Tahiti Infos
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49

Challenger #12 : Kauli Vaast




Encore une superbe année pour le jeune surfeur de la Presqu’île, Kauli Vaast. Il s’offre en 2019 une victoire lors des Trials de la Tahiti Teahupo’o Pro devant le gratin local et hawaiien, puis une neuvième place dans le Main Event de la septième étape tahitienne du Championnat du monde de surf. Kauli brille chez lui au récif, mais aussi en Europe, puisqu’il y obtient son deuxième titre de champion d’Europe junior de la World Surf League. En 2020, Kauli Vaast a rejoint Mihimana Braye et O’Neil Massin dans le circuit des World Qualifying Series. Il est désormais lui aussi en lice pour tenter de rejoindre Michel Bourez dans le circuit professionnel.

Questions / réponses

Parlez-nous de vos débuts sportifs, d'une anecdote, d'un souvenir ?
« J’ai commencé à l’âge de quatre ans sur les plages de Papenoo, avec un boogie et une planche en mousse, ensuite Michel Demont m’a poussé à faire ma première compétition, que j’ai remportée, à Orofara. J’avais six ans et j’ai gagné une planche shapée à ma taille par Stonefish. Cela a été un vrai déclic. »
 
Qu’est ce qui vous plaît dans votre sport ?
« J’adore l’océan et j’adore être au contact de l’eau. Aujourd’hui, tout le monde surfe à la maison : ma sœur Aelan fait des compétitions à l’étranger, mon frère Naiki surfe aussi… Souvent, on prend tous le bateau pour surfer les passes à côté de chez nous, à la Presqu’île. C’est très motivant de surfer en famille. Je pense aussi que j’adore la compétition et les voyages. »
 
Que faites-vous pour améliorer vos performances ?
« Je m’entraîne avec Hira Teriinatoofa pour les aspects techniques du surf et avec mon kiné, Charles Vandemeulebroucq, pour la préparation physique. Je surfe le plus souvent possible sur les plages pour avoir les conditions difficiles. Mon secret, c’est aussi l’alimentation : que des pâtisseries ! »
 
Quel message essayez-vous de transmettre aux Polynésiens à travers le sport ?
 « Je voudrais que tous les jeunes prennent conscience que le sport n’est pas qu’un loisir.
Aujourd’hui, avec le manque de travail, c’est aussi un moyen de réussir personnellement et professionnellement. Les jeunes polynésiens sont doués dans tous les sports et il ne faut pas hésiter à s’entraîner et à partir pour progresser. 

Carte d'identité

Né le 26 février 2002 à Papeete.
Situation familiale ? Célibataire.
Un héros de votre enfance ? Jeremy Flores, pour son parcours de surfer professionnel.
Si vous étiez un animal ? La loutre, pour être rapide et agile dans l’eau 
Une valeur morale ? Never give up (n’abandonne jamais).
Votre activité professionnelle ? En terminale ES au Lycée Sacré-Cœur de Taravao.
Les trois meilleurs résultats de votre palmarès 2019
Champion d’Europe WSL Junior.
Vainqueur des Trials de Teahupo’o, neuvième du Main Event.
Cinquième des Championnats du Monde junior WSL.