Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


"Cest décidé, j'agis, l'activité physique, 5ème pilier" par Frédéric Précloux, chiropracteur à Papeete



Par Frédéric PRÉCLOUX, D.C.(Doctor of Chiropractic) Chiropracteur diplômé de Los Angeles (1986)
Notre corps est constitué de muscles, d’articulations et d’un système cardio-respiratoire qui sont faits pour être en mouvement. La non-activité physique conduit immanquablement à un corps mou, à un cœur poussif, générant une circulation sanguine imparfaite pouvant perturber le métabolisme cellulaire. Les adultes comme les enfants qui n’ont pas d’activité physique suffisante, semblent plus fragiles, s’avèrent moins résistants aux chocs et aux accidents, mais aussi en général, aux maladies.
Dans une journée ordinaire, on se lève de son lit pour aller au frigo, puis on s’assied pour manger, ensuite on prend sa voiture pour atterrir dans un ascenseur qui nous mène à un bureau, où nous passons 8 heures d’affilées assis. Pour le retour, c’est la même chose ! Sans oublier, la sempiternelle télévision qui nous gratifie de 3 à 4 heures avachi dans un fauteuil, trop souvent inadapté à notre morphologie : Voilà la vie de la plupart des gens …
Où se trouve la demi-heure d’activité physique quotidienne, recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé, soit 3 heures et demie par semaine au minimum ?

Nous possédons tous une morphologie particulière : Il y a ceux qui ont des grandes jambes, ceux qui ont des bras costauds, ceux qui ont de puissants fessiers, ceux qui ont une cage thoracique hors norme, et d’autres qui font preuve d’une précision inégalée, ou qui ont des réflexes extraordinaires. L’important, c’est de connaitre ses points forts !
En effet, même si le corps dont nous disposons est loin d’être celui dont nous aurions rêvé, chacun d’entre nous possède sans le savoir, des particularités physiques favorables, qui pourraient lui permettre d’exceller dans une activité physique donnée.
Regardez-vous dans le miroir, et imaginez-vous en train de pratiquer joyeusement cette activité qui vous a tant fait rêver, mais à laquelle vous ne vous êtes jamais confrontée. Aujourd’hui pourtant, votre miroir, votre santé, votre vie et votre avenir réunis, vous supplient de faire ce pas que vous n’avez jamais osé tenter !

Un bon début consisterait à assouplir l’ensemble de vos articulations, ne serait-ce que pour prendre conscience qu’elles existent toujours, pour ensuite envisager de les utiliser de façon plus intense. Malgré votre négligence à leur égard toutes ces années, elles se trouvent toujours à votre service, et n’attendent qu’une décision de votre part pour vous offrir le dérouillage dont vous avez tant besoin. Vous pourriez commencer tranquillement avec un livre d’étirement, tout en sachant que vous n’allez pas retrouver la condition physique de vos jeunes années en un mois. Si vous avez besoin de l’effet de groupe pour agir, vous pouvez vous essayer à un cours de stretching ou de yoga. Il est essentiel de renouer avec votre corps, avant de vous lancer dans l’activité sportive sur laquelle vous avez jeté votre dévolu, et qui vous permettra d’obtenir ce corps dont vous n’osiez rêver.
Dès que vos articulations vous sembleront fonctionner de manière plus ample sans forcer, vous pourrez vous lancer dans l’un des nombreux programmes de culture physique existants dans les clubs sportifs, ou encore, ceux en vente sur internet.
En revanche, ne croyez pas certains slogans publicitaires affirmant que vous allez vous transformer en 60 jours, en suivant leur fabuleux programme 6 jours sur 7. En effet, en remettant votre corps en fonction, vous pratiquerez des mouvements que vous n’aviez pas fait depuis l’adolescence : Vos muscles vont devoir se réadapter, et ils vous le feront savoir par l’intermédiaire de courbatures, qu’ils ne manqueront pas de vous délivrer. C’est pourquoi, mieux vaut commencer doucement : 3 entrainements par semaine seront largement suffisants, et permettront de récupérer de ces douloureuses mais inestimables séances de transformation de votre corps.
Eh oui, nous y sommes au sujet qui fâche ! La douleur est-elle vraiment nécessaire pour atteindre mes objectifs ? Elle ne l’est pas si vous avez des années devant vous. Mais, si comme la plupart des gens vous êtes pressés de vous voir magnifique en ce miroir, il va falloir faire vôtre la fameuse maxime : No pain, no gain ; soit pas de douleur, pas de résultat visible ! Il faut souffrir pour être beau, c’est bien connu, non ?
En sollicitant un muscle de façon inhabituelle, ses fibres musculaires vont subir des microlésions. L’organisme va les réparer en provoquant une réaction inflammatoire rendant le muscle sensible au toucher ; c’est ça la courbature. Cette douleur s’avère constructive, car elle nous signale que notre corps se trouve en pleine reconstruction.
Afin de faire front aux nouveaux efforts musculaires demandés, vos muscles vont s’adapter en développant leur densité et leur masse. Ce qui va immanquablement vous faire prendre du poids sur la balance ! Mais soyez sans crainte, car à force de persévérance, votre masse musculaire va se stabiliser, et c’est là que vous constaterez l’objectif tant attendu : La fonte de la masse graisseuse entourant vos muscles, puis celle située sous votre peau. Vous pourrez alors admirer dans votre miroir les reliefs d’une musculature jusqu’alors insoupçonnée…

Quoiqu’il en soit, le meilleur instrument de mesure de ses efforts, lorsqu’on fait du sport n’est pas la balance, mais bien le mètre du couturier. Il permet de mesurer avec précision le tour de taille, de poitrine, de hanches, de bras et de mollets. Vous constaterez ainsi facilement vos résultats positifs sur le mètre, bien avant qu’il ne vous soit possible de les visualiser sur la balance.
Notez que l’activité physique n’est pas forcément synonyme de sport. La marche constituera un excellent exercice pour certains. La danse en réjouira d’autres. Faire l’amour sera l’ultime solution, qui plaira même aux moins courageux. Finalement, vous voyez que pour bouger ses fesses, il n’y a pas que le sport ! Il vous suffit de prendre la bonne décision, et de vous tenir à vos engagements pour atteindre le but que vous vous êtes fixé. Car, à quoi bon être humain, si l’on ne se permet pas de vivre ses rêves ?


Prochain chapitre : 6ème pilier : Les pensées que nous choisissons d’avoir…
P.S. : Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le transmettre à vos amis, votre famille ou vos collègues, susceptibles également d’apprécier les informations qu’il contient.
Tel : 42 23 30 – Website : chiropratiquedoucetahiti.pf

Rédigé par () le Mardi 7 Janvier 2014 à 09:47 | Lu 1398 fois

Tags : Précloux




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies