Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Ce que nous réserve l'année 2021



Tahiti, le 3 janvier 2021 – Après une année 2020 marquée par l'épidémie de Covid-19, le programme de l'année 2021 s'annonce lui aussi perturbé par la pandémie mondiale et ses conséquences au fenua. Pour bien démarrer cette nouvelle année, Tahiti Infos brosse un panorama, non exhaustif, des faits d'actualité attendus en Polynésie française ces douze prochains mois…
 

​Macron enfin en Polynésie ?

Annoncée en 2020, la première visite officielle en Polynésie française du président de la République, Emmanuel Macron, a fait les frais de l'épidémie de Covid-19. Initialement programmée en février de l'année passée avec un "One planet summit" organisé au fenua, la venue du chef de l'État a été reportée à plusieurs reprises dans le courant de l'année. Mais à chaque fois, elle a été rattrapée par les vagues successives de propagation de l'épidémie dans l'Hexagone. La visite d'Emmanuel Macron est pourtant toujours d'actualité. L'intéressé l'a confirmée pour la fin du premier trimestre 2021 lors d'une rencontre à Paris avec Édouard Fritch en octobre dernier. Mais avec le contexte sanitaire et les élections régionales repoussées à juin, il faudra peut-être attendre le second semestre…
 

​Les municipales de Papeete et Arue au tribunal

Après une année 2020 marquée par un long scrutin des municipales, l'année 2021 ne comporte à première vue aucune élection majeure pour la Polynésie française. Les régionales ont été reportées de mars à juin, mais elles peinent à mobiliser au fenua. Pourtant, les électeurs et les élus de Papeete et Arue vont surveiller avec attention les résultats des contentieux initiés au tribunal administratif par les candidats déçus, Tauhiti Nena et Philip Schyle, après l'affaire des procurations irrégulières. La juridiction doit audiencer les recours à la mi-janvier. De sa décision dépendra un éventuel retour aux urnes dans les deux communes dirigées par Michel Buillard et Teura Iriti.
 

L'éligibilité de Flosse en suspens à Paris
 
La décision est attendue dans le courant de l'année 2021. La Cour de cassation doit encore se prononcer cette année sur le pourvoi formé par l'ancien président, Gaston Flosse, après sa condamnation à cinq ans d'inéligibilité le 10 décembre dernier dans l'affaire de la citerne d'Erima. Aujourd'hui âgé de 89 ans, le président du deuxième parti politique polynésien est parfaitement éligible. Sa condamnation étant suspendue dans l'attente de la décision de la Cour de cassation. Si le pourvoi est rejeté en revanche, celle-ci deviendrait définitive et empêcherait toute candidature du Vieux lion lors des législatives de 2022 et territoriales de 2023.
 

2021, l'année "des" vaccins

Selon le dernier point du Pays en date du 28 décembre dernier sur la campagne de vaccination au fenua, près de 7 500 personnes pourront se faire vacciner grâce au fameux "Pfizer" attendu entre fin janvier et début février. Les plus de 75 ans et professionnels de santé seront prioritaires. Les autres personnes vulnérables devront attendre les arrivages suivants, sachant que la conservation du vaccin Pfizer à -80°C nécessite une logistique importante et que le Pays mise également sur les prochains vaccins autorisés. La vaccination contre la Covid-19 sera gratuite et non obligatoire. Elle sera réalisée dans des structures de vaccination dédiées, après consultation d’un médecin.
 

Un projet de réforme de la PSG en gestation

Le ministre de l'Économie et des Finances, en charge de la Protection sociale généralisée (PSG), Yvonnick Raffin, l'a détaillé dans une interview à Tahiti Infos fin décembre. Un projet de réforme de la PSG est actuellement en cours de réflexion, avec une "task force" à pied d'œuvre depuis deux mois pour poser un diagnostic et élaborer la réforme. Selon le ministre néanmoins, les grandes manœuvres ne seront pas concrétisées en 2021. Le projet de réforme est attendu pour 2022 après le résultat du travail de la task force. Pour cette année, le cadrage budgétaire donné à la CPS et aux trois régimes est le "gel des cotisations et un niveau de dépenses de santé équivalent à 2020".
 

​La réorganisation de la desserte aérienne à finaliser

Le Pays a lancé un grand chantier de refonte du transport aérien interinsulaire fin 2020. Il va devoir transformer l'essai durant le premier semestre de 2021. La plupart des textes permettant d'instaurer une délégation de service public subventionnée par un système de péréquation des tarifs des billets d'avion sur 34 lignes déficitaires aux Tuamotu, Gambier, Australes et Marquises, ont été votés à l'assemblée. Reste encore au gouvernement à revoir son cahier des charges pour relancer un nouvel appel d'offres pour 32 îles hors Marquises. Le renouvellement de la convention passée en toute fin d'année avec Air Tahiti laissant la compagnie domestique aux manettes jusqu'au 30 juin 2021.
 

​Encore une année sans Heiva ?

Ce n'est rien de le dire, la culture n'a pas été épargnée par l'épidémie de Covid-19 en 2020. Pour autant, l'année 2021 ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices. La plupart des spectacles et événements ont été annulés ou reportés. Et les chefs de troupes de danse traditionnelle craignent une nouvelle fois de répéter pendant plusieurs mois sans visibilité pour le Heiva 2021. Le ministère de la Culture réfléchit donc avec les professionnels à une formule de festival culturel pour remplacer l'événement phare du 'ori tahiti cette année… Côté concerts, il faudra encore attendre quelques mois. Tryo a été reporté au mois d'avril, Jean-Louis Aubert au mois de septembre et Gims en octobre. Avant cela, la chanteuse Ayo sera néanmoins présente les 9 et 10 janvier, mais dans une configuration restreinte avec spectateurs à table à l'InterContinental… Notons également que le 18e Festival international du film océanien (Fifo) se tiendra du 6 au 14 février prochain, pour une édition 100% numérique.
 

​Les concessions, sujet électrique en 2021

Alors que le gouvernement vient enfin de faire voter sa réglementation pour instaurer un système de péréquation des tarifs de l'électricité dans les îles, le nouveau système visant à uniformiser les prix au kW/h sur l'ensemble de la Polynésie française doit entrer en vigueur au premier trimestre 2021. Mais dans ce secteur, l'année sera aussi et surtout marquée par le renouvellement des concessions de distribution publique d'énergie électrique dans des communes telles que Moorea, Huahine, Taputapuatea, Tumara'a, Taha'a, Rangiroa, Rurutu, Ua Pou, Hiva Oa et Nuku Hiva… Les concessions actuellement passées avec EDT-Engie pour ces communes des îles courant officiellement jusqu'en septembre 2020.
 

​Un prêt de l'État et un plan de relance attendus

Présentée en toute fin d'année aux élus de l'assemblée, la nouvelle mouture du plan de relance 2021-2023 préparée par le ministre de l'Économie Yvonnick Raffin doit encore être "améliorée et enrichie" après une consultation des partenaires sociaux au début de l'année 2021. Le plan prévoit déjà 50 mesures pour un budget total de 50 milliards de Fcfp sur trois ans. On en connaîtra donc la forme définitive dans les prochaines semaines. Notons que le Pays attend également de Paris un nouveau prêt garanti par l'État, après celui de 28,6 milliards de Fcfp contracté auprès de l'AFD en août dernier, qui devrait porter sur un montant de 25 milliards de Fcfp.
 

​Le changement de pièces pour septembre

Sept ans après les nouveaux billets lancés en 2014, c'est au tour des pièces de monnaie en circulation en Polynésie française, en Nouvelle-Calédonie et à Wallis-et-Futuna de changer de format en 2021. Au 1er septembre, une nouvelle gamme de pièces plus petites, plus légères et plus "design" –alignées sur les standards internationaux– sera mise en circulation au fenua. Deux changements majeurs sont annoncés : la disparition des pièces de 1 et 2 Fcfp et l'introduction d'une pièce de 200 Fcfp. Une période de double circulation des anciennes et nouvelles pièces est prévue sur neuf mois, avant un retrait progressif de nos vieux tōta.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 4 Janvier 2021 à 16:47 | Lu 10362 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Janvier 2021 - 16:31 Importations, ça bouchonne

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus