Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Cayenne: le procureur saisit l’IGPN suite à la morsure d’un carnavalier par un chien de la police



Cayenne, France | AFP | mercredi 12/01/2021 - Le procureur de la République de Cayenne, Samuel Finielz, a indiqué avoir ouvert une enquête lundi pour "violences aggravées sans ITT (incapacité totale de travail)" suite à une morsure infligée par un chien de la police à un Guyanais, dans une déclaration à l'AFP.

L'homme de 44 ans, Albert Tracy, mordu par un chien sans muselière dimanche en fin de journée à Cayenne au cours d'un carnaval non autorisé, a porté plainte lundi.

Le détachement à Fort de France (Martinique) de l’IGPN a été saisi selon le parquet.

"On est sûr qu’il y a eu morsure. J’ai saisi l’IGPN pour éclaircir les circonstances de cette morsure parce que les versions des deux parties, plaignant et police nationale, sont divergentes", a indiqué le procureur à l’AFP.

Selon l'information du site Guyaweb citant une source proche du dossier et confirmée par le procureur "le plaignant affirme que le maître-chien a volontairement lancé le chien contre lui" mais "dans le PV de la police nationale, il est  reconnu que le chien n’a plus de muselière et que le plaignant s’est rapproché de lui et est entré dans son périmètre de sécurité".

La morsure a été infligée par le chien de policiers affectés au maintien de l’ordre dans les rues de Cayenne où des rassemblements de rues excédaient très largement le quota de 6 personnes par groupe, autorisé par la préfecture en raison de la crise sanitaire.

"L’enquête de l’IGPN doit déterminer si l’on est, au moment des faits, dans les conditions réglementaires pour que la muselière du chien soit ôtée et si le fait, que le plaignant ait été mordu, résulte d’un acte intentionnel du fonctionnaire de police et si c’est le cas était-ce justifié ? Ou est-on dans une situation autre qui résulte d’une réaction du chien par rapport à un individu menaçant qui vient dans le périmètre de sécurité du chien" a expliqué le procureur.

Le recours aux chiens lors des opérations de maintien de l’ordre a suscité l'indignation au sein de la classe politique guyanaise et a été suspendu, selon les autorités.  

le Mercredi 13 Janvier 2021 à 06:03 | Lu 185 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus