Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Carnet de voyage aux Gambier : le chapelet d’îles pieuses



L’immense lagon des Gambier sert d’écrin à plusieurs grandes îles, dont trois méritent vraiment une visite, Aukena, Taravai et Akamaru. Ici, une vue partielle du lagon, vu du sommet de Aukena.
L’immense lagon des Gambier sert d’écrin à plusieurs grandes îles, dont trois méritent vraiment une visite, Aukena, Taravai et Akamaru. Ici, une vue partielle du lagon, vu du sommet de Aukena.
Tahiti Infos aura l’occasion de vous emmener visiter l’île principale des Gambier, Mangareva, avec sa cathédrale magnifiquement restaurée. Mais il n’y a pas que la grande île et sa capitale, Rikitea, à explorer dans cet archipel. Aujourd’hui, excursion dans trois autres îles nettement moins fréquentées, Aukena, Akamaru et Taravai.

Le bateau tangue et roule. Le petit speed boat paraît redouter autant le ciel incertain que les bourrasques de vent. C’est aujourd’hui le grand jour, celui d’un triple pèlerinage dans les îles principales de cet immense lagon des Gambier où le catholicisme fit tache d’huile à partir des années 1840.


La petite église Saint-Raphaël, à Aukena, est cernée par une végétation dense. Ce lieu de culte n’est plus fréquenté actuellement que par les touristes.
La petite église Saint-Raphaël, à Aukena, est cernée par une végétation dense. Ce lieu de culte n’est plus fréquenté actuellement que par les touristes.
Saint-Raphaël à Aukena

On le sait, et la cathédrale en est le plus imposant témoignage, les religieux réunis sous l’autorité du père Laval multiplièrent les édifices à Mangareva. Mais ils ne chômèrent pas non plus dans les autres îles de ce singulier archipel.
Première escale à Aukena, où l’église Saint-Raphaël, datant de 1840, mérite qu’on lui consacre un peu de temps. Elle n’est pas en ruine, certes, mais a besoin d’une sérieuse restauration, prisonnière d’une gangue végétale humide et envahissante. Sur la même île, se dressent les vestiges du séminaire de Aukena, noyé dans la forêt.


Sur l’île de Aukena, le père Laval avait fait bâtir un collège pour former les jeunes Mangaréviens. La nature, petit à petit, reprend ses droits.
Sur l’île de Aukena, le père Laval avait fait bâtir un collège pour former les jeunes Mangaréviens. La nature, petit à petit, reprend ses droits.
Notre-Dame de la Paix à Akamaru

Cap ensuite sur Akamaru et sa splendide église romane à double clocher, dédiée à Notre-Dame de la Paix. Une merveille parmi les merveilles des Gambier. La traversée est certes un peu “longuette” et vivifiante, si l’on peut qualifier ainsi les paquets de mer que nous prenons en pleine figure toutes les dix secondes. L’arrivée se fait sur un quai désert, une longue allée de pelouse, parfaitement bien entretenue, conduisant à l’édifice.
Il faut demander la clé au gardien pour pénétrer dans le lieu sacré, en très bon état et toujours utilisé d’ailleurs par les habitants de Rikitea lors de fêtes religieuses (quelques personnes vivent encore sur cette île).


Saint-Gabriel à Taravai

Le ciel s’est encore plombé, les vagues creusent un peu plus le lagon. C’est sous une douche salée quasi permanente que nous entamons notre approche de l’église gothique de Saint-Gabriel à Taravai ; nous y trouverons toute la sérénité du jardin ceignant l’édifice. Orangers, ‘uru, piments, le parc entourant l’église a un petit arrière-goût de paradis perdu.
Là encore, il faut demander la clé avant de pénétrer dans l’édifice parfaitement entretenu par les rares ouailles peuplant cette île.
Le ciel est devenu gris noir. La traversée en direction de Mangareva sera rapide, pour se mettre à l’abri de la côte sud. De ce côté-ci, pas de vagues, peu de vent, la progression est rapide.
Au détour d’un cap, c’est le clocher de la cathédrale qui nous sert de sémaphore.
La pluie nous a épargnés, peut-être un geste de compassion de la Divine Providence envers ces pèlerins curieux…





Le lagon pratique

Bois précieux, nacres, dorures, rien n’était trop beau pour le chœur de l’église de Akamaru.
Bois précieux, nacres, dorures, rien n’était trop beau pour le chœur de l’église de Akamaru.
- Pour naviguer
Location de speed boat obligatoire. Pour visiter les trois îles, une journée suffit (pique-nique à emporter). Prévoyez du répulsif contre les moustiques et surtout de quoi mettre à l’abri de l’eau (pluie et surtout paquets de mer) vos vêtements de rechange et vos appareils photo.

- Les grands monuments religieux des îles

- Église Notre-Dame de la Paix à Akamaru (L. 24m., l. 9m.). 1844
- Église Saint-Gabriel à Taravai (L. 24m., l 9m.). 1868
- Église Saint-Raphaël à Aukena (L. 18m., l. 8m.). 1840.

- À lire impérativement

- Mangareva et les Gambier (François Vallaux, 208 pages, 1994). Publié par le Ministère de l’Éducation de Polynésie française et l’ETAG, Établissement territorial d’achats groupés.

- Mémoires pour servir à l’histoire de Mangareva (ère chrétienne, 1834-1871) par Honoré Laval. Édité par C.W. Newbury et P. O’Reilly. Publication de la Société des océanistes N°15. Musée de l’Homme. Cet ouvrage monumental est la suite de “Mangareva, l’histoire ancienne d’un peuplement polynésien” (édité en 1938) du même auteur.




Quelques chiffres

Latitude : 23°07’
Longitude : 134°58’
Surface des terres émergées : 32 km2
Pourtour récifal : 90 km
Dimensions de Mangareva : 9 km de long pour une largeur de 600 m. à 3 km.
Archipel composé de onze motu coralliens (dont Totegegie, l’aéroport), de quatre grandes îles volcaniques (Mangareva, Taravai, Akamanu, Aukena) et de six petites îles volcaniques (citées ci-après dans l’ordre décroissant : Agakauitai, Kamaka, Makaroa, Mekiro, Manui, Makapu).
Le marnage maximum (marée haute/marée basse) est important : 1,20 m.
Les Gambier sont âgées de 6 à 7 millions d’années.
Point culminant : Mont Duff, 441m (le Mont Mokoto, dans son prolongement, mesure 411m).
Le point le plus bas du lagon est à -80m. Celui-ci compte trois passes ouvertes sur l’océan.




Les bonnes adresses Séjours dans les îles

Chez Bianca et Benoit
“Ena koe !” C'est sur ces mots (qui signifient “bonjour” en Mangarévien) que les voyageurs sont accueillis chez Bianca et Benoît. Construite sur les hauteurs du village de Rikitea dans un superbe site verdoyant, la pension est composée d'une maison (dont 4 chambres) et de 4 bungalows répartis dans le jardin fleuri, tous dotés de salles de bains privée. C'est au cœur du jardin, qu'est installé le "fare" restaurant.
Séjour Vol + 3 nuits à partir de 71 204 Fcfp/pers., avec demi-pension

Pension Chez Jojo
La famille Mamatui propose 2 charmants bungalows en bois, dans un joli jardin au bord de l'eau. A la décoration colorée, ils sont simples et confortables. Des livres sur les Gambier, mis à la disposition des voyageurs, permettent d’en savoir plus sur ce lieu chargé d’histoire.
Séjour Vol + 3 nuits à partir de 74 359 Fcfp/pers., avec demi-pension

Pension Maro’i
Blottie au creux de la baie Gatavake, la pension Maro’i s’étend sur une jolie propriété arborée, au bord d’une plage de sable blanc caressée par le lagon. 4 bungalows, spacieux et confortables, sont dispersés dans le jardin fleuri.
Séjour Vol + 3 nuits à partir de 72 639 Fcfp/pers., avec demi-pension


Rédigé par Textes et photos : Daniel Pardon le Jeudi 19 Novembre 2015 à 18:59 | Lu 1592 fois







1.Posté par emere cunning le 21/11/2015 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Please Tahiti Infos,
je veux bien porter vos valises à votre prochaine expédition à Maareva. Encore que j'y ai le pouvoir de calmer la mer et les bourrasques de vent, si ça peut vous convaincre de m'embarquer. LOL
Just love those islands and their people.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies