Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Carnet de voyage à Tikehau : escalade sur la cloche de Hina !



La pointe du récif surélevé de Tikehau, là où se trouvait la cloche de Hina, détruite en 1989.
La pointe du récif surélevé de Tikehau, là où se trouvait la cloche de Hina, détruite en 1989.
Excursion dans les reliefs tourmentés du sud de l'atoll : Si vous annoncez que vous partez aux Tuamotu pour faire de l'escalade ou de la varappe, personne ne vous croira ! Quand un atoll culmine à deux mètres au-dessus du niveau de la mer, c'est déjà beaucoup. Sauf dans certains coins du nord des Tuamotu ; à Tikehau, on peut ainsi gravir des “sommets” atteignant…plus de dix mètres de hauteur.

Des atolls ayant du relief ? Vous en connaissez tous au moins un, Makatea, surélevé d’une centaine de mètres au-dessus du niveau de la mer, et qui servit, de 1917 à 1966, de mine de phosphates, exportés dans le monde entier.
Cette surrection de Makatea a une explication : lorsque l’île de Tahiti vit le jour, le point chaud qui alimentait le volcan déversa des millions de tonnes de basalte sur la plaque océanique ; en recevant cet invraisemblable poids de magma refroidi, celle-ci subit alors d'importantes contraintes physiques. Sous le poids de Tahiti, elle s'enfonça, alors qu'un peu plus loin, au nord, elle se surélevait, car déséquilibrée ; d’un côté, elle descendait, de l’autre, elle remontait. C'est ainsi que Makatea fut propulsé des dizaines de mètres au-dessus du niveau de la mer, tandis qu’un groupe d'atolls du nord Tuamotu était, lui aussi, une victime collatérale de ces mouvements ; Rangiroa était légèrement surélevé (la fameuse barrière de corail de sa côte sud est un vrai labyrinthe), tout comme, dans une moindre mesure, Tikehau, dans sa partie sud également.
C'est justement là que Tahiti Infos vous invite aujourd'hui…


La "montagne" paumotu

Le point culminant du récif de Tikehau, douze mètres au-dessus du niveau de la mer. Très risqué pour ceux que la grimpette intéresse, sans de bons gants et de très bonnes chaussures ; gare aux éraflures !
Le point culminant du récif de Tikehau, douze mètres au-dessus du niveau de la mer. Très risqué pour ceux que la grimpette intéresse, sans de bons gants et de très bonnes chaussures ; gare aux éraflures !
Pour aller visiter cette "montagne" paumotu, culminant à douze mètres d'altitude très exactement, il faut d'abord, depuis l'hôtel Tikehau Pearl Beach Resort, où nous avons jeté notre baluchon, prendre la navette et arriver au petit port. À une centaine de mètres du quai, un loueur de vélos vous aura préparé votre monture, afin d’explorer, au début de votre escapade, le village fleuri de Tuherahera.
L'idéal est de partir en direction de l'est, en faisant le tour de l'aérodrome (la route le longe côté lagon), puis de contourner la piste, pour se retrouver sur un chemin tout à fait praticable, côté océan cette fois-ci.
Les botanistes y découvriront de magnifiques spécimens de la flore locale, en roulant à leur rythme. Petit à petit, ils laisseront dans leur dos le petit aéroport et, en se rapprochant de la pointe ouest du motu, ils tomberont immanquablement sur les structures coralliennes surélevées de cette partie de l'île.


Un mur minéral déchiqueté

Inquiétant personnage barbu, peut-être un dieu de la mer, fixant avec obstination l'océan qui lui fait face. À quoi pense ce rocher à visage presque humain, devant le temps qui va le dissoudre ?
Inquiétant personnage barbu, peut-être un dieu de la mer, fixant avec obstination l'océan qui lui fait face. À quoi pense ce rocher à visage presque humain, devant le temps qui va le dissoudre ?
Les premiers blocs de coraux exondés que l’on aperçoit semblent fichés dans les cocoteraies, comme tombés du ciel. Un peu plus loin, les plus beaux forment, sur un petit kilomètre, un formidable rempart faisant face à l'océan d’un seul bloc. Il suffit de poser son vélo à l'ombre, de s'équiper de chaussures permettant de marcher sur ce calcaire dolomitique, coupant comme une infinité de lames de rasoir, pour se lancer dans l’exploration de la "grande barrière" de Tikehau. L'idéal est de la longer côté platier (on a de l'eau jusqu'aux genoux, au maximum) et de tenter de revenir, pour les plus acrobates d’entre vous, par l'intérieur même du mur minéral hérissé d'aspérités.
En équilibre entre cinq et douze mètres au-dessus du platier, vous bénéficierez d'une vue superbe sur l'océan tout proche, sans omettre l'intérêt de la découverte de ce véritable gruyère de rocaille, hostile au visiteur, mais où flore et faune trouvent refuge, pour qui sait observer.
En une heure, vous aurez fait l'aller et retour de la muraille déchiquetée ; pour effacer les courbatures que ferait naître, sans cela, ce gymkhana, il ne vous restera plus qu'à vous relaxer dans les superbes baignoires naturelles de la légendaire Hina. On peut s’y prélasser comme dans le meilleur des jacuzzis, parole de Tahiti Infos !

La cloche de Hina

Depuis le sommet de la "cloche", la vue sur le platier et la plage proche du village, à l'ouest de celui-ci, est magnifique. L'un des plus beaux points de vue des Tuamotu.
Depuis le sommet de la "cloche", la vue sur le platier et la plage proche du village, à l'ouest de celui-ci, est magnifique. L'un des plus beaux points de vue des Tuamotu.
A Tikehau, ce coin paradisiaque de rochers surélevés est appelé "la cloche de Hina". A l’origine de ce nom, une ancienne légende que nous allons vous résumer, en vous précisant que, malheureusement, la cloche de Hina elle-même, une excroissance corallienne, a été détruite il y a quelques années (elle a été brisée début août 1989) : Hina Tefauroa était une humble, mais très belle jeune femme. Vivant en harmonie avec tous, elle était considérée, par les habitants de l'atoll, comme leur princesse. Elle vivait à l'ouest du motu principal, là où se trouvent les reliefs d’origine corallienne ; elle se rafraîchissait souvent dans des baignoires naturelles, côté océan. Lorsqu’elle allait au bain, son père frappait sur le corail fossile qui formait une caisse de résonance à cet endroit. Un coup grave signalait que Hina était arrivée et se dénudait ; l'endroit devenait tapu. Au deuxième coup, le père appelait l'océan à remplir la baignoire choisie par sa fille. Au troisième coup, l'océan se retirait, la baignoire se retrouvait vidée, Hina, nue, sortait de l'eau, se rhabillait et les habitants savaient alors que leur princesse avait quitté son bain et qu'ils pouvaient à nouveau circuler dans le secteur.
C'est un appendice de calcaire qui servait au père de tambour et que, par la suite, on appela la "cloche de Hina" ; aujourd'hui encore, par extension, on baptise toujours ce lieu ainsi, même si la "cloche" n'existe plus.

Tikehau pratique

En rentrant de l'excursion à vélo, on retrouve avec bonheur la douceur de son bungalow au Tikehau Pearl Beach Resort.
En rentrant de l'excursion à vélo, on retrouve avec bonheur la douceur de son bungalow au Tikehau Pearl Beach Resort.
Pour y aller
Vols quotidiens avec Air Tahiti

Pour y loger
Renseignements : www.sejoursdanslesiles.pf

Air Tahiti “Séjours dans les îles” propose de nombreux forfaits pour des hébergements de qualité, à partir de 44 000 Fcfp environ (vol + 2 nuits).

Pension Justine
C’est une petite pension située sur une très belle plage de sable blanc, au bord du lagon, à environ 300 mètres de l’aéroport. Les bungalows, qui peuvent accueillir jusqu’à quatre personnes, sont simples et bien tenus. Séjour vol + 2 nuits, à partir de 44 804 Fcfp/pers., avec demi-pension

Pension Hotu
Dans une grande cocoteraie, la pension Hotu se compose de six bungalows posés le long d’une des plus belles plages de sable blanc de l’île, au bord du lagon vert et bleu. Les bungalows sont simples et construits en dur. Séjour vol + 2 nuits, à partir de 49 204 Fcfp/pers., avec demi-pension

Le Relais Royal Tikehau
Le Relais Royal Tikehau est situé sur un motu privé, bordé d'une magnifique plage de sable blanc et rose, à quelques minutes du village de Tuherahera. D'élégants bungalows sont construits au dessus d’un hoa ou sur la plage. Séjour vol + 2 nuits, à partir de 53 104 Fcfp/pers., avec demi-pension

Tikehau Village
Le Tikehau Village vous reçoit dans un cadre enchanteur : 9 bungalows de style polynésien et un restaurant bar sont posés sur une splendide plage de sable fin et font face au lagon. Les matériaux locaux sont mis à l'honneur et habillent les constructions. Séjour vol + 2 nuits à partir de 51 804 Fcfp/pers., avec demi-pension

Pension Aito Motel Colette
Le long d’une magnifique plage de sable blanc, 5 bungalows typiques, construits en bois de cocotier, de kahaia et recouverts d'une toiture en niau, accueillent les visiteurs à l’ombre des aito, qui ont donné leur nom à la pension. Séjour vol + 2 nuits à partir de 50 428 Fcfp/pers., avec demi-pension

Tikehau Pearl Beach Resort
Sur un motu privé de quatre hectares, bordé de sable rose, de luxueux bungalows sont nichés dans une cocoteraie sauvage (bungalows plage, bungalows pilotis, "pilotis Premium" et "suites pilotis"). Tous offrent l'air conditionné. Un bon rapport qualité/prix. Les bungalows "plages", avec leur salle de bains à ciel ouvert, sont très attractifs. Séjour vol + 2 nuits à partir de 57 804 Fcfp/pers., avec petit-déjeuner.


Rédigé par Textes et photos : Daniel Pardon le Mercredi 30 Septembre 2015 à 17:48 | Lu 2194 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies