Tahiti Infos

Cap sur le Fenua 'Aihere pour 45 enfants de Papeete, Faa’a et Paea


Ce cadre idyllique accueille régulièrement des colonies de vacances (Crédit : Anne-Charlotte Lehartel).
Ce cadre idyllique accueille régulièrement des colonies de vacances (Crédit : Anne-Charlotte Lehartel).
Tahiti, le 4 avril 2024 - Des activités culturelles et sportives au cœur de Tautira : c'est le programme offert pour cette première semaine des vacances de Pâques par la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF) à 45 enfants de 5 à 9 ans issus des quartiers prioritaires de la zone urbaine.

 
L'aventure commence dès la marina de Tautira, avec 15 minutes de traversée en bateau. Au pied des montagnes du Fenua 'Aihere, c'est à la paroisse catholique nichée en pleine nature que l'union territoriale de la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF) a établi un de ses centres de vacances.
 
Soutenue par le ministère de la Jeunesse et des Sports, cette association créée en 1982 au Fenua œuvre en faveur de la jeunesse et de la formation. Elle est aujourd’hui dirigée par Nati Pita, qui est également le principal du collège de Makemo. “Notre vision, c’est qu’à travers les activités culturelles et sportives, on peut participer à l’épanouissement des enfants pour qu’ils deviennent plus tard des citoyens responsables et autonomes. Moi-même, enfant, j’ai développé de nombreuses valeurs grâce aux centres de vacances”, confie le président de la FSCF.
 

Une équipe bénévole

Entre mer et montagne, cette partie reculée de Tautira constitue un immense terrain de jeu pour les 45 enfants de 5 à 9 ans accueillis durant cette première semaine de vacances. Tous, ou presque, sont issus des quartiers prioritaires de Papeete, Faa’a et Paea. “Pour la plupart d’entre eux, on est vraiment dans la découverte, dès le départ en bateau pour rejoindre le camp”, confirme le directeur de la colonie, Vairagi Tetohu, épaulé par un adjoint, Noël Kamake, cinq animateurs et deux cuisiniers, tous bénévoles.
 
“Au niveau des activités, on a choisi de travailler autour de la culture. Aujourd’hui, jeudi, on fait notre journée polynésienne. Ils ont appris à tresser pour la décoration végétale et ils vont apprendre à cuisiner des produits locaux. On prépare aussi un spectacle avec des chants et des danses. Et il y a les kayaks, la rivière, les randonnées, etc.”, poursuit le référent. L’occasion de croiser des habitants, souvent agriculteurs ou pêcheurs.
 
La FSCF organise actuellement d’autres centres de loisirs, avec ou sans hébergement, à Paea, Hitia’a et Taha’a pour un total de 250 enfants et adolescents. Un échange de site est d’ailleurs prévu ce week-end entre les groupes de Tautira et de Hitia’a. En juillet, la fédération mettra le cap sur Huahine. Pour Nati Pita, quitter Tahiti est incontournable : “Aller dans les îles, c'est vivre un vrai voyage et de vraies vacances. C’est permettre aux enfants de la zone urbaine de découvrir les richesses polynésiennes.”
 

Moupameiaki Iputoa et Ioanepeka Hikutini, animateurs bénévoles : “On donne de notre temps et on valide notre formation”

“Nous sommes élèves en seconde et terminale au lycée Taiarapu Nui de Taravao, où nous sommes internes puisque nous sommes originaires des Tuamotu et des Marquises. On profite de nos vacances pour valider notre formation Bafa [Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur, NDLR], niveau A2. On donne de notre temps avec plaisir pour les enfants, tout en sachant que ce diplôme pourra nous servir plus tard dans nos îles, où il y a aussi des colonies. Et ça nous permet aussi de découvrir le Fenua ‘Aihere de Tautira, qu’on ne connaissait pas.”
 

Le directeur du centre, Vairagi Tetohu, et son adjoint, Noël Kamake, ont reçu la visite du président de la FSCF, Nati Pita, accompagné du directeur des services, Nahiti Teariki.
Le directeur du centre, Vairagi Tetohu, et son adjoint, Noël Kamake, ont reçu la visite du président de la FSCF, Nati Pita, accompagné du directeur des services, Nahiti Teariki.


Rédigé par Anne-Charlotte Lehartel le Jeudi 4 Avril 2024 à 17:23 | Lu 1656 fois