Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Camille Lellouche, artiste multicartes



Camille Lellouche, artiste multicartes
TAHITI, le 5 mars 2020 - L’humoriste, actrice et chanteuse Camille Lellouche est arrivée à Tahiti mercredi. Elle sera sur la scène du grand théâtre de la Maison de la culture vendredi soir avec sa panoplie de personnages qui a déjà conquis des milliers de personnes sur la toile.

Mercredi matin, à l’aéroport de Faa’a, Tahiti a découvert "Camille en vrai". Celle-ci dit avoir été accueillie comme si elle était Beyoncé, avec les colliers de fleurs, la troupe de danse, les fans. Visiblement touchée, elle s’est présentée comme à l’écran. Pleine d’énergie, sincère et drôle. Sensible à ceux qui l’entourent.

Humoriste, actrice, chanteuse, elle est une artiste aux multiples talents. Et elle l’assume. "C’est très français de devoir choisir une voie en particulier, aux États-Unis on peut très bien être basketteur et peintre. Mais il faut être à niveau pour être reconnu. Je travaille beaucoup pour ça."

Une galerie 
de "gens normaux"

Vendredi soir sur scène, elle dévoilera ses talents d’humoriste. Elle présentera Ninette, Charlotte, Léonie ou bien encore la femme de Lenny, ses personnages que les internautes connaissent déjà.
Ce sont des gens, "vrais", "normaux", "qui permettent donc de s’identifier facilement".

Pour les créer, Camille Lellouche s’est inspirée de ses années d’observation quand elle travaillait dans la restauration, mais aussi un peu de ses amis et de sa propre personnalité. Timide, elle n’a pas souhaité parler ouvertement d’elle pour ce premier spectacle.

Au cours de la soirée, Camille Lellouche va faire rire ses spectateurs, mais pas seulement. Elle n’hésite pas à parler de sujets qui la touchent, à "passer des messages". Il est notamment questions de violences faites aux femmes. Il est alors un moment "où l’on ne rit plus, on ne peut pas rire de la violence".

"Les langues se délient en ce moment. Il faut continuer à parler, cela n’arrêtera jamais tout ça, mais cela contribuera à l’atténuer. " En leur consacrant quelques instants de son spectacle, elle "fait exister les femmes qui souffrent".

Camille Lellouche a appris le piano et pris des cours de chant très tôt. Elle a d’abord voulu être chanteuse. "Le cinéma, j’en rêvais mais j’avais déjà du mal à percer avec la musique alors…"

Le succès ne s’est pas installé tout de suite, malgré les castings, une place en demi-finale à The Voice (saison 4), la montée des marches au festival de Cannes (2013). Pendant des années, elle a travaillé comme serveuse.

Comme dans un film…

À propos de sa première expérience dans le cinéma elle raconte : "Rebecca Zlotowski, une réalisatrice que j’adore, venait souvent manger dans le restaurant où je travaillais. Elle écrivait pendant des heures." Un jour, la réalisatrice lui parle d’un petit rôle qu’elle a pensé pour elle. Puis, Camille Lellouche reste sans nouvelles pendant des semaines.

Un casting se profile finalement. Camille Lellouche y est invitée, plutôt froidement pour le fameux "petit rôle". En arrivant sur place, le texte entre les mains "je découvre que j’ai en fait le second rôle". Le casting dure plus de deux heures. Et de nouveau pendant des semaines, celle qui était alors chef de rang, reste sans nouvelle du projet cinématographique.

"Un jour, alors que j’étais à découvert et que je sortais d’un magasin des sacs plein de vêtements, je découvre des messages téléphoniques de Rebecca Zlotowski me demandant de la rappeler d’urgence."

Au bout du fil la voix est froide et peu engageante. Camille Lellouche rappelle et apprend alors qu’elle est retenue pour jouer dans le film Grand central avec Léa Seydoux, Tahar Rahim et Olivier Gourmet. "Rebecca m’a avoué qu’elle avait écrit le rôle pour moi et qu’elle m’observait en fait depuis des mois."

En 2016, elle a joué dans un autre film de Rebecca Zlotowski, Planétarium, avec Natalie Portman et Lily Rose Depp, puis dans Le Prix du succès de Teddy Lussi-Modeste.

Elle est montée sur scène avec un one-woman show, encouragée par son entourage. "C’est vrai que je faisais rire mes amis, des clients dont certains venaient au restaurant spécialement quand j’y travaillais", mais elle n’y serait pas allée sans cela. Ni sans, probablement, ses buzz sur la toile. Sa chaîne YouTube compte aujourd’hui 295 000 abonnés dont un certain nombre de Polynésiens.

Vendredi soir au grand théâtre, en vrai, Camille Lellouche fera salle comble.


Crédit Sonia Aline.
Crédit Sonia Aline.

Camille Lellouche, artiste multicartes
Pratique

Le vendredi 6 mars au Grand théâtre de la Maison de la culture à 19h30.
Tarif : à partir de 6 500 Fcfp.
Billets en vente à Carrefour Punaauia, Faa’a, Arue et Taravao, à Radio 1 et en ligne.

Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 5 Mars 2020 à 15:10 | Lu 2484 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus