Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


CSTP-FO : Mahinui Temarii demande la démission d’Angélo Frébault



PAPEETE, 22 mars 2018 - L'annonce récente par Angélo Frébault de son soutien au parti autonomiste Tahoera'a Huiraatira est incompatible avec sa fonction de secrétaire général de la CSTP-FO, selon Mahinui Temarii. Le secrétaire général du syndicat de la manutention portuaire s'est fait le porte-parole de plusieurs centrales affiliées CSTP-FO pour demander sa démission.

"Celui qui creuse un trou pour toi finit par tomber dedans", s'est amusé sur le ton de la parabole Mahinui Temarii, jeudi matin. Lors d'une conférence de presse organisée à Motu Uta, le secrétaire général de la Fédération des syndicats autonomes des travailleurs de la manutention portuaire, de l'aconage, du transport routier de marchandises et du traitement des déchets industriels et ménagers (FSAT), affiliée à la CSTP-FO, et le Secrétaire général des syndicats des agents de l'administration du pays également affiliés à la CSTP-FO ont demandé la démission d’Angélo Frébault de sa fonction de secrétaire général de la confédération des syndicats ouvriers CSTP-FO.

Statuts du syndicat à l'appui, ils brandissent l'article 3 du document : "La CSTP-FO en tant qu'organisation syndicale (...) s'interdit dans ses réunions toute discussion de nature politique (...) et réaffirme son caractère apolitique".

Or, Angélo Frébault avait annoncé son soutien au Tahoera’a Huiraatira en marge d’une conférence de presse organisée mardi par l’intersyndicale CSTP-FO-CSIP-Otahi-O Oe To Oe Rima-Cosac, pour faire le bilan des manifestations contre le projet de réforme du système de retraites : "Je pense pouvoir trouver ma place dans ce mouvement politique", avait-il déclaré en annonçant son soutien au Tahoera’a Huiraatira pour les prochaines élections territoriales : "ainsi ma voix ne sera plus seulement celle d'un partenaire mais bien celle d'un décideur des projets sociaux et sociétaux pour l'intérêt général qui me tiennent à cœur depuis ces 15 longues dernières années".

Mahinui Temarii a ironisé ce jeudi : il apprécie le "franc-parler" dont a fait preuve Angélo Frébault. "Mais il a oublié qu’il est secrétaire général" de la CSTP-FO : "Il faut qu’il démissionne : Aujourd’hui, les gens reprochent à la CSTP-FO de soutenir le Tahoera’a Huiraatira, alors que ce n’est pas le cas".

Le secrétaire général du syndicat de la manutention portuaire est d'autant plus remonté que sa candidature à la tête de la CSTP-FO avait été disqualifiée en juin 2017, en raison de son implication dans le Parti des travailleurs et sur la base de l'article 3 des statut du syndicat : Michelle Biaggi, la secrétaire confédérale chargée de l’outre-mer au sein de Force Ouvrière avait défendu que cette candidature posait un "problème de respect des statuts" : "quand on défend des salariés, on ne peut pas être président d'un parti politique". Angélo Frébault avait été élu par 128 voix, tandis que Mahinui Temarii engageait une procédure civile pour invalider le scrutin. Cette dernière est toujours en cours.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 22 Mars 2018 à 11:49 | Lu 3819 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 18:51 Fatigué, il finit sa course dans un mur

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués