Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



"C'est décidé j'agis!" par Frédéric Précloux, chiropracteur à Papeete



Par Frédéric PRÉCLOUX, D.C.(Doctor of Chiropractic) Chiropracteur diplômé de Los Angeles (1986)
Pour résoudre un problème quel qu’il soit, il est primordial d’avoir attentivement analysé l’ensemble des données constituant la situation. Quiconque commence à s’intéresser aux évènements et aux choix qui ont composé sa vie, va subitement prendre conscience des conséquences que ses actions ont pu entrainer sur sa santé. Qu’est-ce que j’ai bien pu faire, ou ne pas faire par le passé, qui m’amène aujourd’hui à vivre cette situation imprévue ? Je ne ressens pourtant aucune culpabilité, mais je dois néanmoins reconnaître ma responsabilité, dans chacun des morceaux du puzzle de ma vie. Je suis le seul à tenir les rennes de ma vie, et je dois assumer ce que je suis devenu aujourd’hui !
Je peux diriger ma vie vers une voie responsable et bienfaisante pour ma santé.

Visualisons ensemble les 7 piliers de notre santé :
1- Notre respiration
2- Notre hydratation
3- Notre sommeil
4- Notre alimentation
5- L’exercice physique que nous nous accordons
6- Les pensées que nous choisissons d’avoir
7- Notre colonne vertébrale, arbre de vie, et ce que nous en avons fait

La respiration constitue l’acte vital n°1, car si l’on cessait de respirer pendant quelques minutes, on mourrait. Ainsi, notre respiration n’est ni plus ni moins que notre bien le plus précieux. Mais, elle représente aussi l’atout qui va nous aider à prendre les bonnes décisions, à propos de notre santé et de notre vie. En effet, les personnes habituées à maitriser leur respiration comme les méditants, les yogis, les adeptes de la relaxation ou de la sophrologie, sont généralement des personnes calmes, au contact apaisant. Leurs pensées sont sereines et leurs prises de décisions assurées. Leurs paroles lénifiantes s’avèrent rassurantes, pour qui se trouve à leur contact.
Les personnes qui ont appris à contrôler leur respiration sont souvent considérées comme des sages, par rapport à celles qui ne la maitrise pas. Apprendre à respirer va donc nous aider à prendre de meilleures décisions. Vous constaterez que les prises de bonnes décisions, coïncideront naturellement avec l’expérience d’une vie saine.
Le but principal de la respiration est l’oxygénation. En optimisant notre rendement respiratoire, nous allons améliorer l’oxygénation de l’ensemble des cellules qui nous constituent, boostant par la même notre système immunitaire, et notre santé en général.

Or, favoriser l’oxygénation nécessite une respiration plus lente, et plus profonde. Du fait que la fréquence cardiaque est indexée sur la fréquence respiratoire, notre cœur lui aussi, fonctionnera plus lentement. A l’image d’un bon diesel, notre machine à pomper le sang travaillant sur un rythme plus lent, pourra cibler une durée de vie plus longue.

L’hydratation représente l’acte vital n°2. Un être humain qui n’aurait rien bu pendant une semaine serait voué à une mort certaine. En effet, toutes les cellules qui constituent notre corps sont formées d’une enveloppe, d’un noyau, et d’eau. Principalement d’eau : 70% du poids de notre corps, c’est de l’eau. Il ne vous aura pas échappé que cette eau, nous la dispersons, nous la ventilons même, sans nous en rendre compte. A chaque fois que nous respirons, nous perdons de l’eau par le biais de notre souffle qui comprend de la vapeur d’eau. Tous les liquides du corps sans exception, sont constitués à partir de cette eau, que ce soit le sang, la salive, les larmes, la sueur, l’urine, les sécrétions. Quand bien même, nous ne ferions rien de la journée, nous perdrions une partie de notre poids en eau. Il est donc impératif de renouveler régulièrement cette eau, que nous dissipons imperceptiblement. Un soda ne fait pas l’affaire, pas plus que le café ou le thé. Seule l’eau est pure, et donc instantanément assimilable, et utilisable par notre corps.
Mais alors, quelle quantité d’eau sommes nous sensés boire ? Tout dépend de l’environnement dans lequel nous évoluons. Un homme travaillant dans un hangar, sous une tôle ondulée en plein soleil, devra évidemment s’hydrater en permanence. Il est donc important de se poser régulièrement la question : Suis-je suffisamment hydraté ?
Vous aurez une réponse certaine à cette question, au moment où vous irez aux toilettes : Si vous constatez que vos urines sont claires dans la cuvette des WC, c’est que vous aurez apporté suffisamment d’eau à vos cellules. Si ça n’est pas le cas, il vous restera à vous hydrater abondamment, de manière à faire en sorte qu’à la prochaine miction, vos urines passent le test. Il vous sera dès lors agréable d’imaginer vos cellules constituées d’une eau cristalline. L’ensemble de vos échanges cellulaires pourra se faire de façon optimale, à partir du moment où vous deviendrez vous même votre propre garde du corps.

Le sommeil représente sur 24 heures, la période où nous nous reposons, mais aussi et surtout, la période où l’intelligence de notre corps procède à toutes les réparations tissulaires, ainsi qu’aux ajustements nécessaires à un bon fonctionnement général. C’est pourquoi il est important d’accorder à notre rythme circadien, un temps suffisant au sommeil. L’idéal serait de passer une bonne nuit de sommeil, pour se réveiller avant que le réveil n’ait sonné. Votre sagesse intérieure vous témoignerait la reconnaissance de lui avoir permis d’accomplir l’ensemble de son travail d’auto réparation et d’auto guérison. Gardez également en tête que le sommeil nocturne, tout comme la sieste, se pratique en position horizontale. C’est cette horizontalité qui est garante de la décompression de notre colonne vertébrale, et de celle de notre système nerveux. Favorisons donc notre sommeil, la sieste, et l’horizontalité en général. Ils sont les précieux moments de la journée permettant la réparation du corps et de l’esprit. D’ailleurs, le toujours visionnaire langage populaire a gratifié notre belle langue, de l’expression « sommeil réparateur » qui prend aujourd’hui tout son sens.

Prochain chapitre : C’est décidé, j’agis ; niveau alimentation et activité physique.
P.S. : Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le transmettre à vos amis, votre famille ou vos collègues, susceptibles également d’apprécier les informations qu’il contient.
Tel : 42 23 30 – Website : chiropratiquedoucetahiti.pf

Rédigé par () le Mercredi 13 Novembre 2013 à 16:40 | Lu 2014 fois

Tags : Précloux






1.Posté par ROBIN le 15/11/2013 03:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce chiro risque d'avoir des soucis avec l'ordre de médecins pour publicité illégale, dans le m^me ordre d'idée il faut aussi donner la parole aux OSTEO qui, s'ils sont bons, ont de bons résultats, A suivre

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net