Tahiti Infos

Bruno Sandras : "Je n'ai pas été élu pour faire acte de présence!"


Bruno Sandras : "Je n'ai pas été élu pour faire acte de présence!"
Le député-maire de Papara a accepté de répondre aux questions de Tahiti-Infos, suite à notre article "Les deux députés polynésiens en haut du classement... de l'absentéisme". En nous basant sur les données recueillies par le site "Nosdéputés.fr" , nous y expliquions que Bruno Sandras totalisait 6 petites semaines de présence à l'Assemblée nationale durant les 12 derniers mois, ce qui le plaçait à la 566ème place (sur 577 députés) en terme d'activité parlementaire.

Bruno Sandras reconnaît ces chiffres, qui, dit-il, "ne le choquent pas". Car pour lui, les députés ne sont pas élus pour "faire acte de présence". Pour lui, ce sont les "rencontres" et le temps passé à défendre les intérêts de la Polynésie qui comptent. "Et ça, ça ne figure pas dans le classement" rappelle-t-il.

Le député en profite pour annoncer qu'il sera candidat à sa réélection en 2012. Il espère obtenir à nouveau l'investiture de l'UMP, même si son parti, Ia Hau Noa, n'est pas affilié à l'Union pour un Mouvement Populaire. Il lui faudra donc se rapprocher de Gaston Tong Sang, dont le parti, O Porinetia To Tatou Ai'a, est le partenaire officiel de l'UMP en Polynésie. Interview.


"Les fonctions de maire et de député sont complémentaires"

Bruno Sandras : "Je n'ai pas été élu pour faire acte de présence!"
Tahiti Infos : Que pensez-vous du travail du site "Nos députés.com" qui scrute l'activité parlementaire des députés? Trouvez-vous que c'est une démarche citoyenne utile?

B. Sandras : Oui, oui, ça ne me choque pas du tout. D'abord c'est le site de l'assemblée qui le fait en premier, c'est normal! Ensuite certains sites privés utilisent ces données, moi je trouve ça tout à fait normal. Cela ne me choque pas. Le résultat en lui-même ne me choque pas non plus. Quand on regarde de l'extérieur on se dit " nos députés ne travaillent pas beaucoup". Moi je sais que j'ai beaucoup travaillé. Je voudrais dire que l'activité d'un parlementaire ne se limite pas à son temps de présence en commission, ou à son activité dans l'hémicycle, ni à sa production législative proprement dite. Lorsqu'un parlementaire part à Paris, il va représenter la Polynésie. Le nombre de rencontres qu'on doit préparer avant de partir ! De rendez-vous dans les ministères, à l'AFD, les institutions... Tout ça n'est pas comptabilisé dans l'activité d'un parlementaire proprement dit. Mais ça contribue à donner une autre image de la Polynésie à Paris.
Et pour cela je voyage beaucoup. On a droit...enfin le site (Tahiti Infos) a dit qu'on avait droit à 16 passages (en première classe et par an entre Paris et Papeete ndlr). Ce qui fait 8 aller-retours. C'est pas beaucoup ! Surtout cette année notamment où il y a eu les préparations de la loi électorale. Et je mets à profit ces passages pour rencontrer un maximum de monde. Et ça, ça ne figure pas dans le classement.
Ceci-dit, il y a des députés français, de métropole, qui sont derrière nous, ça veut dire qu'alors qu'ils ont plus de facilités à y aller, ils n'y vont même pas, alors que nous on a 20H d'avion à faire et qu'en plus c'est dangereux malgré tout ! Certains se disent que les députés ont la belle vie.. Moi je voudrais leur dire que ce n'est pas toujours facile mais que j'assume. Et j'annonce que je me présente en 2012.

Tahiti Infos : On y reviendra. On voit quand même que certains députés d'Outre-mer sont plus présents, comme les députés calédoniens...Est-ce que ce n'est pas important d'être présent à l'assemblée, même pour les dossiers qui ne concernent pas la Polynésie française ?

B. Sandras : Il y a en a un qui est plus présent. C'est parce qu'il n'a que ça à faire! Je ne veux pas être méchant, je le connais bien Gaël (Yanno ndlr). Pierre Frogier, lui, est aussi président de la Province sud. Mais dès qu'on a besoin de lui pour la Calédonie il est là, même s'il ne totalise pas beaucoup de temps de présence. Moi, je dirai pareil. On attend quoi d'un parlementaire? Qu'il soit où il faut, quand il faut. On n'a pas besoin de gens qui font acte de présence, ça ne sert pas à grand chose. On n'a pas été élu pour dire "vous avez vu, je suis à l'assemblée 40 semaines sur 52!". Vous avez vu ce que j'ai fait au moment des discussions sur la loi électorale, j'ai re-déposé un amendement sur la condition de résidence. Il allait contre mon collègue Michel Buillard, qui avait eu le soutien de la commission.
J'ai dû batailler pour qu'un amendement soit déposé en séance plénière, et que cette disposition soit remise dans la loi, parce que je suis persuadé qu'elle contribuera à ramener de la stabilité politique. Cela va permettre aux formations politiques de présenter des personnes de leur section. (...) Je trouve que c'est du bon sens. Mais on nous avait dit que ça allait être jugé inconstitutionnel. Alors qu'aux élections municipales, pour se présenter il faut être électeur de la commune, et que personne ne trouve rien à y redire (...) Mais le conseil constitutionnel nous a donné raison. (voir l'article : la loi pour mettre fin à l'instabilité en Polynésie jugée constitutionnelle

Tahiti Infos: Revenons sur le cumul des mandats que vous évoquiez pour Pierre Frogier. N'y a-t-il pas une incompatibilité entre le fait d'être maire d'une commune assez éloignée de Polynésie française (Papara) et le fait d'être député?

B. Sandras : Non. Moi je trouve que les deux fonctions sont complémentaires : mon expérience locale de Tavana, et mon expérience nationale de député où j'interviens pour la Polynésie. On ne parle pas de la Polynésie tous les jours, il faut être là quand on en parle. Ce sont deux fonctions qui me suffisent. Je veux dire par là que si je suis élu en 2012, puisque je suis candidat comme je vous l'ai dit, je ne vais pas solliciter un mandat à l'assemblée de Polynésie.
(...)

"Pour l'investiture de l'UMP, je dois en parler avec Gaston Tong Sang..."

Bruno Sandras : "Je n'ai pas été élu pour faire acte de présence!"
Tahiti Infos : Vous allez vous présenter à nouveau en 2012. Est-ce que vous n'avez pas peur de ces élections qui seront les premières sans le soutien du Tahoeraa Huiraatira (que B. Sandras a quitté en septembre 2009)

B. Sandras : Non. Une élection ça ne doit pas faire peur. C'est ça qui fait la beauté d'une élection, c'est qu'on ne sait jamais ce qui va se passer. (...) Evidemment la prochaine élection législative ne va pas être la même que la dernière. J'avais le Tahoeraa la dernière fois. Mais j'avais l'UMP aussi. Et je souhaite qu'elle m'accorde à nouveau son investiture. Il va y avoir 3 députés élus en 2012, dont deux nouvelles têtes puisque Michel Buillard a déjà annoncé qu'il ne se présenterait pas, plus le député de la nouvelle circonscription. Moi je souhaite qu'il y ait deux nouveaux députés, et un troisième qui soit encore moi !(...)
Pour l'investiture de l'UMP, il faut que j'en parle avec Gaston Tong Sang puisque c'est son parti (O Porinetia To Tatou Ai'a) qui l'a désormais. Il faut qu'on se mette d'accord et qu'on dise à l'UMP: voilà les trois candidats que nous voudrions vous voir soutenir.

Tahiti Infos : Et qui selon vous aurait l'envergure pour être député ?

B. Sandras : Non franchement je ne sais pas.

Tahiti Infos :On parle de Nicole Bouteau pour succéder à Michel Buillard.

B. Sandras : Oui ! Oui ! Je n'y vois aucun problème ! Elle n'est pas dans la même circonscription que moi et elle pourrait faire une bonne député!

Tahiti Infos : Et pour la nouvelle troisième circonscription? (Bora-Bora, Faaa, Huahine, Maupiti, Punaauia, Tahaa, Taputapuatea, Tumaraa et Uturoa)

B. Sandras : C'est la circonscription dans laquelle se trouve M. Bouissou. L'Assemblée nationale a besoin d'avoir de bons porte-paroles pour la Polynésie.

Tahiti Infos : Est-ce qu'un troisième député en Polynésie se justifie vraiment ?

B. Sandras : C'est la loi. Il y a certaines circonscriptions où on a annulé un poste de député parce que la population a baissé. C'est un problème d'ordre démographique.

Tahiti Infos : Il y a du travail pour trois?

B. Sandras : Il y a même du travail pour 4 ou 5. Il y a de la place au soleil pour tout le monde. Il ne faut pas que ce soit un sujet de disputes entre les groupes politiques.







Bruno Sandras : "Je n'ai pas été élu pour faire acte de présence!"

le Jeudi 28 Juillet 2011 à 12:58 | Lu 3073 fois