Tahiti Infos

Bourez cinquième à Pipeline


© WSL Bourez a raté la Triple Crown de très peu (illustration)
© WSL Bourez a raté la Triple Crown de très peu (illustration)
TAHITI, le 19 décembre 2019 - Michel Bourez a terminé à la cinquième place du Pipeline Masters, ratant de très peu la victoire de la Triple Crown qui manque à son palmarès. Le Tahitien est malgré tout qualifié pour le championnat du monde 2020 ainsi que pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
 
Après une semaine sans conditions favorables, la dernière journée de compétition du Pipeline Masters était riche en enjeux : titre de champion du monde pour Italo Ferreira, Gabriel Medina ou Kolohe Andino, Triple Crown pour Michel Bourez et Kelly Slater, qualification pour les Jeux Olympiques pour Kelly Slater et John John Florence…16 surfeurs étaient toujours en lice au stade du « round of 16 » qui a débuté ce jeudi matin.
 
La journée a bien débuté pour le Tahitien Michel Bourez puisqu’il a pu s’imposer avec un total de 13.43 contre 9.50 contre Kolohe Andino. Cette défaite de série était lourde de conséquences pour l’Américain puisque ce dernier sortait de la course au titre de champion du monde 2019.
 
Dans le premier round des quarts de finale, le Brésilien Italo Ferreira, leader du championnat et en course pour le titre contre Gabriel Medina, s’imposait grâce à un total de 15.66 contre son compatriote Yago Dora. Dans le deuxième quart de finale, une fois de plus, Kelly Slater a fait le show en s’imposant dans la dernière minute de la série contre Jack Freestone. (12.94 contre 9.26).
 

Michel Bourez, quelques minutes avant son quart de finale
Michel Bourez, quelques minutes avant son quart de finale
Dans le dernier quart de finale opposant Michel Bourez à Griffin Colapinto, après dix minutes d’attente, alors que Michel Bourez ne sort pas de son premier tube côté « backdoor », le jeune américain Griffin Colapinto obtient un 6.17.
 
Quelques minutes plus tard, Michel s’élance sur une gauche et sort d’un gros tube profond noté 7.50 (meilleure note de la série) qui lui permet de prendre la tête de la série avec 8.77. Ce sera de courte durée car Colapinto prend une deuxième vague notée 3.67 et repasse en tête avec un total de 9.84. Il reste alors une quinzaine de minutes à la fin de la série.
 
Bourez a besoin de seulement 2.34 sur une vague pour prendre la tête de la série. Après un gros wipeout chacun et plus de douze minutes sans vague, alors qu’il ne reste que deux minutes, Michel Bourez s’élance sur une vague mais il ne parvient pas à sortir du tube et se fait finalement éliminer. Cruelle désillusion pour le Tahitien qui voit Kelly Slater empocher une troisième Triple Crown.

Rédigé par SB le Jeudi 19 Décembre 2019 à 14:00 | Lu 1314 fois