Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Bora Bora expertise son histoire américaine



Bora Bora, le 20 novembre 2020 - Samedi dernier, Bora Bora a replongé un temps dans son passé à l'occasion d'une mission d'expertise des pièces d’artillerie américaines de l’île, conduite par l’association Mémoire polynésienne. Ce passé pourrait devenir un axe de développement touristique.
 
Soutenu dans sa démarche par la compagnie Air Tahiti, le comité Bobcats était à pied d'œuvre pour l’organisation et l’accueil d’une mission d’expertise diligentée par l’association Mémoire polynésienne. Le comité a profité de la présence d’experts actuellement à Tahiti dans le cadre d’un chantier de réhabilitation de canons du siècle dernier sur les quais de Papeete pour procéder à une expertise des pièces d’artillerie de l’île de Bora Bora.
 
L’association Mémoire polynésienne a engagé sur ces derniers mois un nouveau chantier historique dont l’objectif est de rappeler la présence dans l’île des forces militaires américaines de 1942 à 1946. Pour ce faire, elle a fait appel à la société métropolitaine SMBR (forte de 40 ans d'expérience dans la restauration du patrimoine et des monuments historiques) qui a déjà conduit, il y a 2-3 ans, pour le compte de l’association les travaux de sécurisation d’un fortin de Punaru’u datant des guerres de 1844-1846.
 
Les deux experts, Philippe Plisson, référent permanent de la société SMBR à Tahiti, et Philippe De Vivies n’ont pas hésité, guidés par Jean-Christophe Shigetomi, président de l’association Mémoire polynésienne, à se rendre à cette première expertise des sites de mémoire de l’île.

​Un musée virtuel pour l'association, physique pour le comité


Tandis qu'ils étaient à pied d'œuvre samedi sur un des premiers sites donnant sur la passe de Teavanui, Jean-Christophe Shigetomi entamait des rencontres auprès d'une dizaine de personnes, des anciens de l'île, pour mieux connaître notamment l’histoire de l’hôtel Tabou où les officiers américains aimaient séjourner et se restaurer.
 
La mission d’expertise fut par ailleurs rejointe par un panel de futurs guides touristiques en formation mais aussi de professeurs du Collège de Bora Bora. Sur site, il leur a été raconté par Jean-Christophe Shigetomi l’histoire de ces pièces d’artillerie, leur calibre, leur origine et leurs servants du Coast artillery. Cet exposé a été enrichi par l’expertise des canons. Ainsi, les pièces ont conservé sur certaines surfaces, leur peinture verte d’origine avec une protection en plomb contre la corrosion. Tandis que les deux experts poursuivent leurs investigations sur d’autres sites, l’association Mémoire polynésienne rencontre des établissements touristiques qui, indirectement, ont fait partie de ce passé "Bobcats". Des partenariats mémoriels devraient en découler.
 
Enfin, sur un dernier site visité, face à un large auditoire improvisé de résidents, de professeurs, de guides touristiques et d’auditeurs inopinés, l’histoire de l’opération Bobcat a été présentée dans ses pans méconnus et inédits qui fera dire à son auditoire : "On nous enseigne Bonaparte à l’école mais nous ne connaissons pas l’histoire de notre île". Pour l'association, Bora Bora aurait tout à gagner à valoriser son patrimoine historique, l'île attirant environ 55 000 Américains chaque année. Une trace dès l'aéroport, comme une fresque ou une stèle, rappelant que les pistes ont été construites par les GI, ainsi qu'un renvoi via un QR Code de l'histoire de ces soldats ne pourrait qu'inciter à un afflux de touristes voulant se lancer sur les "traces de leurs pères". Ce projet viendrait en complément de celui tout aussi ambitieux d'un musée physique voulu par le comité Bobcat.

Le Comité Bobcat
Le comité a été créé en septembre 2019 à Bora Bora et est actuellement présidé par Sylvana Estall. Ses objectifs :
1-Recenser les enfants américains de la période de l'occupation américaine en Polynésie
2-Retracer et retrouver les vestiges, canons, bunker, quais...
3-Répertorier les sites qui ont marqué l'histoire
4-Passer un partenariat avec les propriétaires pour installer des panneaux signalétiques
5-Organiser en 2022 les festivités des 80 ans de la présence des Tamarii marite
6-Valoriser en centre d'activités pour plongeurs les vestiges immergés.

Rédigé par S. Estall le Vendredi 20 Novembre 2020 à 08:01 | Lu 1631 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus