Tahiti Infos

Blanchissement de coraux en Thaïlande: fermeture d'une île


Crédit Lillian SUWANRUMPHA / AFP
Crédit Lillian SUWANRUMPHA / AFP
Bangkok, Thaïlande | AFP | jeudi 09/05/2024 - L'accès à une île située au sud de la Thaïlande et à un parc national côtier de l'île de Phuket a été fermé jeudi après la découverte d'un blanchissement de coraux de grande ampleur, a annoncé le département des parcs nationaux thaïlandais.

L'accès à l'île de Pling et aux récifs de coraux se trouvant autour du parc national de Sirinart à Phuket est temporairement fermé en raison du blanchissement important de coraux causé par la hausse de la température de l'eau qui y a été observé, a indiqué le Département des parcs nationaux et de la conservation de la faune et de la flore (DNP).

La fermeture de l'accès à ces sites intervient en raison du stress thermique subi par les récifs coralliens à la suite d'une vague de chaleur exceptionnelle qui a affecté ces dernières semaines la Thaïlande et l'ensemble de l'Asie du Sud-Est.

Le DPA surveille également la situation dans les parcs nationaux à Koh Chang, Koh Samet, Chumphon, Koh Surin, Phang Nga Bay, les îles Phi Phi et à Lanta.

En avril, l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) avait averti que le monde connaissait actuellement, pour la deuxième fois en dix ans, un épisode massif de blanchissement des coraux du fait de températures océaniques records.

Les colonies de coraux souffrent dans le monde entier, de l'Australie à la Floride, en raison de la hausse de la température des océans. 

Les fermetures des accès aux parcs nationaux sont décidées périodiquement en Thaïlande, qui a reçu en 2023 28 millions de touristes dont beaucoup viennent profiter de ses plages paradisiaques, une surfréquentation qui menace un écosystème fragile.

En 2018 Maya Bay, une baie de l'archipel de Koh Phi Phi devenue célèbre grâce au film hollywoodien "La Plage", a été fermée pendant plus de quatre mois afin de permettre la reconstitution des récifs coralliens et de la nature endommagés par l'afflux de hordes de touristes.

Le réchauffement climatique est plus rapide en Asie dans dans le reste de la planète, selon l'Organisation météorologique mondiale, une agence de l'ONU.

le Lundi 13 Mai 2024 à 07:36 | Lu 534 fois