Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Biodiversité : Les trésors cachés de Scilly et Mopelia



PAPEETE, le 20 janvier 2015 - Une mission scientifique organisée fin 2014 sur deux îles peu connues de l'archipel de la Société a révélé aux chercheurs des trésors de diversité animale, sur terre comme dans les lagons. 5 espèces potentiellement nouvelles de poissons ont été observées, ainsi que plusieurs espèces d'oiseaux marins.


Une mission scientifique a été réalisée du 25 novembre au 8 décembre 2014 sur les atolls de Scilly (Manuae en tahitien) et Mopelia (Maupiha’a). Il s'agissait de réaliser un inventaire de la biodiversité marine et des oiseaux de ces îles, situées à l'extrémité Ouest de la Polynésie au point de toucher les îles Cook, afin de "proposer des outils d’aide à la décision en matière de gestion de ces écosystèmes particulièrement riches."

12 scientifiques y ont participé, venant du Criobe, de l'Ifremer, de l’université de Perpignan, de l’université de Nouvelle-Calédonie, de l’Institut de Recherche pour le Développement, du Smithsonian Institution et de la fondation Pew. Du beau monde, qui a identifié 429 espèces de poissons "dont 5 espèces potentiellement nouvelles" dans les lagons encore mal connus de ces îles, ainsi que 9 espèces d’oiseaux marins nichant à Scilly et 11 à Mopelia. Plusieurs colonies d'oiseau vivent sur les motu inhabités et non exploités pour le coprah. "Ces atolls constituent des zones importantes pour la conservation des oiseaux" remarquent les chercheurs dans un communiqué.

Les rares habitants de ces deux motu ont bien accueillis ces chercheurs : "les rencontres et entretiens effectués avec les populations de ces îles ont permis d’évaluer les usages et pressions sur les ressources naturelles et d’appréhender les enjeux liés à la gouvernance du milieu naturel, classé en réserve territoriale à Scilly, ou encore peu impacté à Mopelia."

(Crédit photos : Donatien Tanret)

Une mission internationale

La mission a été organisée par le CRIOBE-IRCP en partenariat avec la Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie, le Grand Observatoire de l'environnement et de la biodiversité terrestre et marine du Pacifique Sud (GOPS), Pew Polynésie française et la Direction des Ressources Marines et Minières.

Le Lori nonette Vini peruviana est une espèce endémique de Polynésie inscrite en catégorie A sur la liste des espèces protégées par la réglementation territoriale de Polynésie française, et classée « vulnérable » (VU) sur la liste rouge de l’IUCN. Eteinte sur toutes les îles hautes de Polynésie française, elle n’est plus recensée dans les îles de la Société que sur les 3 atolls de Scilly, Bellinghausen et Mopelia, à Rangiroa et Tikehau aux Tuamotu, et à Aitutaki aux îles Cook.

Les motu principaux de Scilly et Mopelia hébergent une population importante de Lori nonette, espèce protégée de catégorie A, classée vulnérable sur la liste rouge de l’UICN. La population y est encore relativement préservée des menaces liées à la prédation d’espèces invasives ou introduites. (infos de Donatien Tanret, Pew Polynésie française)

Les habitants de Mopelia étaient ravis de voir du monde !
Les habitants de Mopelia étaient ravis de voir du monde !



Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 20 Janvier 2015 à 17:43 | Lu 2396 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Février 2018 - 10:26 Temple chinois Kanti de Tahiti

Vendredi 9 Février 2018 - 11:00 Arrivée de la Bounty à Tubuai

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies