Tahiti Infos

"Bike and furious" à Arue


Tahiti, le 24 janvier 2024 – Les mūto’i de Arue ont dû intervenir la nuit dernière pour mettre fin à des courses de vélos électriques sur la voie publique. Une intervention qui s'est soldée par la confiscation d'un vélo électrique pour le moins atypique. Modifié et boosté par huit batteries au lithium, la bécane représentait une véritable bombe ambulante. Du côté de la mairie, on assure vouloir dorénavant multiplier les contrôles dans la zone.
 
La nuit dernière, dans la commune de Arue, un groupe de mūto’i a dû intervenir pour mettre fin à des courses de vélos électriques sur la voie publique. Hélas, les contrevenants, téméraires mais peu avisés, ont tenté de prendre la fuite en prenant davantage de risques inconsidérés : vitesse excessive, sens inverse de la circulation, position allongée pour la prise de vitesse mais réduisant la maniabilité du vélo… Une course qui a fini sur le terre-plein central de la route pour l'un d'entre eux. Appréhendé, l'individu a été confié à la gendarmerie et son vélo saisi. Un vélo qui n'a d'ailleurs pas manqué d'étonner les autorités : l'engin électrique avait été boosté par huit batteries au lithium, la roue de devant pleine et des roulements en acier y avaient été rajoutés pour qu'elle puisse tourner plus vite. La mairie assure que des contrôles seront mis en place régulièrement afin de mettre un terme à ces pratiques dangereuses pour les usagers de la route mais également les contrevenants.

Rédigé par Wendy Cowan le Mercredi 24 Janvier 2024 à 16:44 | Lu 3131 fois