Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Baignade interdite : les résultats d'analyses du Taaone attendus vendredi



Les services techniques de la commune de Pirae ont réceptionné et installé ce mercredi matin cinq panneaux informant les usagers de la plage Taaone de l’interdiction de baignade et de toutes activités nautiques selon l’arrêté du maire pris vendredi 8 janvier 2015. Les points d’accès à la plage concernés : Princesse Heiata, servitude du Royal Tahitien, Aorai Tini Hau du côté du Cercle Mixte Interarmées de Taaone et Fare Hotu où est installée la Fédération de Va’a et enfin l'accès à la plage Laroche après l'embouchure de la Hamuta.
Les services techniques de la commune de Pirae ont réceptionné et installé ce mercredi matin cinq panneaux informant les usagers de la plage Taaone de l’interdiction de baignade et de toutes activités nautiques selon l’arrêté du maire pris vendredi 8 janvier 2015. Les points d’accès à la plage concernés : Princesse Heiata, servitude du Royal Tahitien, Aorai Tini Hau du côté du Cercle Mixte Interarmées de Taaone et Fare Hotu où est installée la Fédération de Va’a et enfin l'accès à la plage Laroche après l'embouchure de la Hamuta.
PIRAE, le 13 janvier 2016. Les agents du Centre d'hygiène et de salubrité publique sont allés effectuer les prélèvements d'échantillons d'eau dans la baie de Taaone ce mercredi matin. Les analyses ont été confiées à l'institut Louis Malardé qui promet des résultats rapides.

On ne connaîtra les résultats de la qualité de l'eau dans la baie de Taaone qu'une semaine après que la baignade a été interdite par arrêté municipal en raison d'une rupture de la canalisation d'eaux usées du centre hospitalier qui traverse le lagon. Avant d'effectuer ces prélèvements il a fallu s'organiser. "Nous avons attendu d'abord que le beau temps se stabilise. Enfin, il fallait être coordonné avec le CHPF. Les rejets d'eaux usées de la station d'épuration de l'hôpital ne se font pas en continu. Il fallait attendre d'avoir un créneau au cours duquel les pompes allaient actionner un rejet en mer. Enfin nous avons travaillé différemment car le site de rejet est à 150 mètres du bord de la plage" explique Glenda Melix, la responsable du CHSP (Centre d'hygiène et de salubrité publique).

Les neuf échantillons prélevés ont été confiés dans la foulée ce mercredi à l'institut Louis Malardé pour être analysés, à la recherche des bactéries et surtout de leur taux, hors normes ou pas. Seront analysés comme lors des opérations de contrôle classique des eaux de baignade en mer : les coliformes, les Escherichia coli et les streptocoques fécaux.

UNE PLAGE NOTOIREMENT "PAS PROPRE"

Sur cette baie du Taaone, la qualité des eaux de baignade au cours des dernières années n'a jamais été d'excellente qualité, loin s'en faut. Dans le dernier rapport sur les eaux de baignade du CHSP daté de 2013 (les rapports ne sont publiés que tous les deux ans), la plage de Taaone est l'un des sites de qualité insuffisante. Sur l'un des points de contrôle il est mentionné : "mauvaise qualité des embouchures des rivières Fautaua et Hamuta, exutoires de multiples stations d'épuration, pollutions diverses apportées par les rivières et caniveaux d'eaux pluviales". Sur le second point de contrôle, la qualité médiocre ou mauvaise de la qualité des eaux de baignade serait due à la présence de "dépotoirs sauvages".

Les résultats des prélèvements de contrôle effectués en 2015 par le Centre d'hygiène et de salubrité publique seront publiés prochainement dans le rapport édité sur l'ensemble des plages dont la qualité des eaux de baignade est surveillée par les agents du CHSP. Mais il ne faut certainement pas s'attendre à du mieux sur ce site du Taaone. A noter toutefois que les opérations de surveillance de la qualité des eaux n'ont pu être maintenues au cours du dernier trimestre 2015 pour cause d'enveloppe budgétaire terminée avant la fin de l'année. C'est pourquoi il a fallu attendre que des anomalies soient repérées dans le fonctionnement des pompes du CHPF pour que la situation sanitaire de cette baie du Taaone soit repérée.




Baignade interdite : les résultats d'analyses du Taaone attendus vendredi
Pour lire l'arrêté municipal d'interdiction de la baignade et des activités nautiques édicté par la mairie de Pirae, CLIQUER ICI

En zone urbaine la qualité des eaux de baignade est insuffisante

Selon le dernier rapport disponible du Centre d'hygiène et de salubrité publique (celui de 2013), la qualité des eaux de baignade en zone urbaine de Tahiti était insuffisante à 41%, suffisante à 11 %, bonne à 26% et excellente à 22%. Des résultats médiocres qui s'étaient pourtant considérablement améliorés par rapport à l'année précédente. En 2012, la qualité des eaux de baignade en mer en zone urbaine était à 67% insuffisante, 22 % bonne et 11% excellente.

Les sites de qualité insuffisante en 2013 étaient : Taaone pour Pirae ; le tombeau du roi pour Arue avec même une recommandation émise par le CHSP d'interdiction de la baignade pour cause de pollution ; Hitimahana sur trois points différents à Mahina et aussi Muriavai sur la même commune ; Vaitupa à Faa'a ; Papehue à Punaauia; Orofero et Rohotu à Paea. Dans la plupart des cas, les actions recommandées sont : la mise en place d'un réseau d'assainissement collectif public ou d'un réseau d'assainissement des eaux pluviales. Il est visiblement temps que les communes tahitiennes se préoccupent du traitement et du devenir des eaux usées de leurs administrés !


Qualité insuffisante mais qu'est-ce que cela signifie exactement ? Ce résultat indique que les eaux de baignade sont réputées non conformes aux dispositions du code de la santé publique française reprenant les critères de directives européennes : on ne devrait donc pas s'y baigner.
En l’absence de réglementation en vigueur en Polynésie française, le contrôle sanitaire des eaux de baignade, effectué par le CHSP, est réalisé sur la base des textes appliqués en Europe. Ces textes imposent en outre que toutes les eaux de baignade doivent être au moins de qualité "suffisante".

Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 13 Janvier 2016 à 13:16 | Lu 726 fois







1.Posté par FRIOT le 14/01/2016 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faudrait arréter de mettre des emissaires dans la mer sans publication de la mise en place avec diffusion aux services concernés, si c'est un bateau qui a endommagé la conduite, aucune poursuite judiciaire ne peut etre envisagé puisque la diffusion de l'emplacement de ce pipe n'a pas été faite et indiqué dans les documents nautiques (carte marine).
il serait temps que l'on fasse les choses comme elle devrait se faire.
et si cela avait été un pipe de carburant, imaginer la pollution!!!!
merci tahiti info pour diffuser mon commentaire
christian 87765849

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 9 Décembre 2017 - 19:41 French blue contre-attaque et casse les prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance