Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Avis d'orage chez les orange



Tahiti, le 17 février 2021 – Le président du Tahoera'a, Gaston Flosse, a réuni mercredi soir son conseil politique pour demander à sa numéro deux, Teura Iriti, de démissionner de la présidence du groupe à l'assemblée au profit de Vaitea Le Gayic. Soutenue par plusieurs représentants orange, la présidente déléguée du parti a refusé et laissé planer la menace d'une dissolution du groupe Tahoera'a si elle devait quitter ses fonctions…
 
C'est un véritable bras de fer qui est en train de se jouer entre le président du Tahoera'a huiraatira, Gaston Flosse, et sa numéro deux et présidente de groupe à l'assemblée, Teura Iriti. Deux semaines après les déclarations fracassantes du leader orange dans nos colonnes contre le fonctionnement du groupe Tahoera'a à Tarahoi et surtout contre sa gestion par Teura Iriti, Gaston Flosse a convoqué mercredi soir un conseil politique au siège du parti à Papeete. Et parmi les points à l'ordre du jour figurait notamment le remplacement de la présidente du groupe à l'assemblée.
 
"C'est moi qui les ai convoqués spécialement pour voir ce qu'ils font", a déclaré Gaston Flosse avant la réunion à propos de ses représentants. "Le groupe Tahoera'a, on n'en entend pas parler, il n'y a pas de rapport, il n'y a pas de question d'actualité, il n'y a pas de proposition de loi. On se demande ce que fait ce groupe à l'assemblée". Mais pour ce qui est du remplacement de Teura Iriti, le leader orange restait beaucoup plus mesuré que ne le laissait présager le programme de la soirée : "On n'en est pas encore là. Je vais demander à Teura Iriti, compte-tenu de sa charge de travail et il ne faut pas qu'elle le prenne contre elle, de démissionner". Une requête sur laquelle le président du parti se faisait néanmoins assez peu d'illusions, bien conscient du soutien dont bénéficie sa présidente auprès des autres élus du groupe orange.
 
Vaitea Le Gayic contre Teura Iriti
 
Le conseil politique s'est déroulé pendant près de deux heures, en présence de Teura Iriti mais sans certains représentants Tahoera'a comme Etienne Tehaamoana, Fernand Tahiata, Vaiata Friedman ou encore James Heaux. À l'issue, c'est le statu quo qui l'a emporté. "On a voulu corriger les manquements de notre groupe à l'assemblée et notre présidente du groupe considère que le groupe marche bien. Elle ne veut pas démissionner, elle ne veut pas changer", a expliqué Gaston Flosse à la sortie du conseil. Selon le leader orange, Teura Iriti a même brandi la menace d'une disparition du groupe Tahoera'a à l'assemblée si elle devait laisser sa place. "Elle a dit : 'Est-ce que vous voulez que le groupe n'existe plus ?'. Ce sont des menaces", s'est désolé Gaston Flosse.
 
Dans le désormais premier cercle du leader orange, Sylviane Terooatea a emboîté le pas de son président : "Nous manquons de présence. Notre présidente, qui est maire de Arue, pour la soulager, pour l'aider, le président du Tahoera'a lui a demandé de laisser le groupe à Vaitea Le Gayic. Elle est représentante de Papeete, donc plus proche, et elle peut très bien gérer le groupe". L'ex-maire de Uturoa affirme qu'aucune réponse ferme n'a été donnée par Teura Iriti et qu'une réunion est prévue jeudi matin avant la séance à l'assemblée avec tous les élus du groupe. "La décision n'a pas été prise et ça ne dépend que d'elle."
 
Peu bavarde, Teura Iriti a esquivé les questions à l'issue du conseil politique. "On a travaillé sur nos dossiers de demain", a même tenté de faire croire la présidente du groupe à la sortie du siège du parti. Interrogée sur la réponse apportée à la demande de démission formulée par son président, la maire de Arue s'est échappée d'une pirouette : "J'ai dit : 'on continue'. A demain !" Pour la numéro deux du Tahoera'a, qui prépare un retour aux urnes dans quelques mois à Arue, le moment n'est pas vraiment propice à un conflit ouvert avec son parti politique. Et encore moins à l'abandon de sa situation de présidente d'un des trois groupes à Tarahoi.
 
La menace de "2023"
 
Avec un groupe de huit élus, soit deux de plus que la limite imposée par le règlement intérieur de l'assemblée pour constituer un groupe, Gaston Flosse sait, lui-aussi, que sa marge de manœuvre est réduite. D'autant que plusieurs élus orange ont confirmé qu'ils ne voulaient pas d'un débarquement de Teura Iriti de la présidence du groupe. Seule arme entre les mains du président du Tahoera'a : la liste des prochaines territoriales ! "Je ne veux pas que le groupe disparaisse", prévient Gaston Flosse. "Donc ça veut dire quoi ? Ca veut dire qu'il faut laisser madame faire ce qu'elle veut… Mais rendez-vous en 2023".
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun et Antoine Samoyeau le Jeudi 18 Février 2021 à 16:22 | Lu 6007 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus