Tahiti Infos

Avec les nouvelles mesures, Air Tahiti et les touristes s'adaptent


Tahiti, le 22 août 2021 - Air Tahiti a mis en place une politique “zéro frais supplémentaire” jusqu'au 31 août, en cas d'annulation ou modification des billets vers les îles, qui lui permet de s'adapter à la mise en place du “pass sanitaire” pour voyager au départ de Tahiti ou Moorea, et aux nouvelles restrictions de circulation annoncées dans l'allocution État-Pays vendredi soir. De l'autre côté, les touristes s'adaptent comme ils peuvent à la nouvelle réglementation, pendant que les résidents sont interdits de voyages d'agrément.

Depuis vendredi, un “pass sanitaire” est en vigueur pour les déplacements vers les îles au départ de Tahiti ou Moorea. A l'embarquement, les vaccinés devaient présenter un certificat vaccinal complet (QR Code ou carnet de vaccination). Quant aux non-vaccinés, ils devaient justifier à la fois d'un motif impérieux et d'un test Covid-19 négatif de moins de 48 heures.

“Il y a eu des passagers, vendredi ou ce matin, qui n'avaient pas reçu le résultat de leur test Covid-19 à temps ou qui n'étaient pas informés du délai de 48 heures donc il y a eu pas mal de modifications ou d'annulations de vol”, indiquait samedi matin Emmanuel Faaterehia, agent d'escale chez Air Tahiti. Vendredi matin, une jeune fille qui devait se rendre aux Marquises avait ainsi présenté un carnet vaccinal avec une seule injection. Recalée à l'embarquement par les contrôleurs de Tahiti Flight Services, elle avait le choix entre réaliser rapidement un test antigénique tout en justifiant d'un motif impérieux, ou modifier son vol.

Pour pallier ces situations, Air Tahiti applique une politique “zéro frais supplémentaire” jusqu'au 31 août en cas d'annulation ou de modification des billets.

A partir de lundi, une nouvelle série de restrictions s'applique aussi avec la suspension des voyages d'agrément pour les résidents. De l'autre côté, le haut-commissaire avait précisé que “les touristes dont le séjour implique un changement d’hébergement seront autorisés à déplacer et à effectuer le vol domestique sur lequel ils ont une réservation”.

Pour Emmanuel Faaterehia, “il est encore trop tôt” pour connaitre le véritable impact de ces mesures. Mais l'agent d'escale est rassuré par un maintien des réservations vers des destinations où le confinement s'applique toute la semaine : “On constate que peu de touristes ont annulé leur voyage à Bora Bora par exemple, car ils peuvent, j'imagine, quand même profiter de certaines activités en restant confinés dans les resorts.”

Changement d'itinéraire de voyage

Samedi, à l'embarquement pour un vol vers Rangiroa prévu à 13 h 45, les passagers qui patientaient étaient presque tous des touristes. Un couple de métropole, qui avait réservé dix jours de vacances en Polynésie, avait prévu de finir son séjour aux Tuamotu, ce que les autorités permettent toujours.

Sacha, au contraire, a modifié son itinéraire de voyage spécialement en raison des nouvelles annonces de vendredi soir : “Je devais partir à Raiatea à la base, ce samedi matin. J'ai écouté les déclarations à la télévision, et ils ont dit que les Tuamotu n'allaient pas être confinés en semaine. Donc j'ai fait le choix de partir immédiatement à Rangiroa pour cinq jours”. Le jeune homme déclare avoir déboursé le matin-même un supplément de 300 euros (36 000 Fcfp) pour la modification de son vol à l'agence Air Tahiti de l'aéroport, la seule à être ouverte pour le week-end.

Pour Emmanuel Faaterehia, si ce phénomène existe, il reste rare car “les gens n'ont pour le moment pas couru” vers les destinations comme les Marquises, les Australes, ou certains atolls des Tuamotu-Gambier. “Les employés s'occupent en ce moment davantage de gérer les modifications ou annulations de vol, que l'achat de nouveaux billets en prévision des annonces”, conclut l'agent.

 

Rédigé par Valentin Guelet le Dimanche 22 Août 2021 à 14:29 | Lu 3907 fois