Tahiti Infos

Avec IANOS, Bora Bora veut devenir un modèle européen


Tahiti, le 14 juin 2024 – Bora Bora accueille du 17 au 20 juin prochain le séminaire du projet Ianos. Cette initiative, lancée sur l'île en 2020 par l'Union européenne, vise à développer des solutions de développement durable qui serviront de modèle pour les îles en Europe.
 
Bora Bora s'apprête à accueillir le dernier séminaire du projet Ianos. Cette initiative, lancée et financée par l'Union européenne en octobre 2020 dans le cadre du programme “Horizon 2020”, a pour objectif de résoudre les défis énergétiques uniques que rencontrent les îles. Ainsi, plusieurs îles avaient été choisies afin d'y développer des projets basés sur l'énergie, la démographie, le climat et la topologie, telles que Lampedusa en Italie, Nisyros en Grèce et enfin, Bora Bora. La Perle du Pacifique accueillera donc les membres du projet Ianos du 17 au 20 juin prochain afin de leur présenter les avancées du projet sur le territoire de la commune.
 
“Les enjeux que portait Bora Bora avaient une dimension intéressante pour l'Europe, car ce projet Ianos vise à créer des bonnes pratiques sur l'ensemble des territoires insulaires européens, en mettant en place une batterie d'outils, des références, des méthodes... qui seront des sources d'inspiration pour beaucoup d'îles en Europe. Ce projet est ambitieux”, a expliqué Jean Ballandras, le directeur Asie-Pacifique de la société Akuo (entreprise partenaire du projet), ce vendredi, lors d'une conférence de presse organisée sous le fare pote’e de Tarahoi. De plus, Gaston Tong Sang, le maire de Bora Bora, a souligné sa fierté de faire “partie d'un consortium européen”.
 
Énergie thermique des mers
 
Si le tāvana de Bora Bora n'a pas voulu dévoiler tous les projets qui seront présentés lors du séminaire de la semaine prochaine, il a toutefois évoqué le plan Sweet (Solar and Sea Water Experiment for Energy Transition). Ce plan se détaille en plusieurs parties, tout d'abord Sweet 1, qui vise l'installation de serres agricoles bio d'une superficie de 12 hectares d'ici 2026 et la mise en place d'une batterie industrielle de stockage au sein de la concession communale d'électricité.
 
Ensuite, Sweet 2, qui s'étale sur une période de sept ans entre 2023 et 2030, a une ampleur toute particulière. En effet, il a pour objectif de développer “l'énergie thermique des mers” sur le principe des Swac. “C'est une énergie stable, constante et propre”, s'est réjoui Gaston Tong Sang, “toutes les îles du Pacifique pourraient en être dotées. Et cette énergie pourrait également servir à avoir de l'eau potable en désalinisant l'eau de mer. À Bora Bora, nous produisons déjà 4 000 m³ d'eau osmosée par an.” Avec ces projets, Bora Bora continue sa progression dans un développement durable, mêlant tourisme, vie de la population locale et environnement. De plus, la commune pourrait devenir une référence, grâce aux initiatives développées avec Ianos, pour les plus de 2 700 îles que compte l'Europe.
 

Rédigé par Thibault Segalard le Vendredi 14 Juin 2024 à 15:00 | Lu 2471 fois