Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Aux origines de la Saint-Sylvestre



Le gui, une plante à laquelle les Celtes conféraient des vertus magiques.
Le gui, une plante à laquelle les Celtes conféraient des vertus magiques.
TAHITI, le 27 décembre 2019 - C’est le roi Charles IX, fils de Catherine de Médicis qui, en 1564, signe l’édit fixant le début de l’année au 1er janvier. Cette décision est appliquée pour la première fois en 1567. Depuis, on fête le 1er de l’An dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, exception faite durant la révolution française. 

Avant Charles IX, l’année commençait selon les préférences du roi en place. Cela coïncidait évidemment avec un événement du calendrier religieux. 
 
Charlemagne a privilégié Noël, sous son règne, l’année commençait alors au 25 décembre ! Les rois Capétiens ont opté pour Pâques, d’où des années différentes puisque Pâques ne tombe jamais à la même date, elle tombe à la pleine lune de l’équinoxe de printemps, entre le 22 mars et le 25 avril.
 
Charles IX, fils de Catherine de Médicis a, en 1564, signé un édit fixant le début de l’année au 1er janvier. Cette décision a été appliquée pour la 1ère fois en 1567.
 
La décision de Charles IX a été respectée depuis à une exception près, lors de la révolution française : pour marquer la rupture avec le temps religieux, c’est l’équinoxe d’automne qui avait été choisi pour ouvrir l’an nouveau.
 
Pour les catholiques, le 1er de l’An revêt une coloration religieuse puisqu’on célèbre Marie. C’est la plus ancienne fête romaine consacrée à la Vierge Marie.
 
Supprimée pendant la Révolution, elle a été restaurée par le Vatican en 1969 : c’est la première des fêtes mariales qui se succèdent tout au long de l’année.
 
De nos jours, laïques comme religieux fêtent le jour de l’An comme l’occasion de se remettre du réveillon de la Saint-Sylvestre et d’échanger des vœux à minuit en s’exclamant « Au gui l’An Neuf » sous une boule de gui, plante à laquelle les Celtes conféraient des vertus magiques.
 
La Fête existait bien avant que Saint Sylvestre 1er ne devienne pape, de 314 à 325. Les origines de la Saint-Sylvestre sont multiples et se perdent dans la nuit des temps.
 
Les origines païennes se sont mélangées aux origines religieuses en drainant l'ensemble des croyances populaires et religieuses liées au solstice d'hiver. En réalité, ce Saint a peu à voir avec la Fête du Nouvel an, mis à part son nom. 
 
Certains historiens avancent que ce Saint fut choisi uniquement pour son nom qui évoque la forêt. La nature est en effet très importante dans les symboliques et traditions héritées de l'antiquité. Saint Sylvestre 1er reste connu pour ses constructions de grandes basiliques romaines.
 
Les peuples et les cultures anciennes célébraient le solstice d'hiver et on retrouve la même symbolique dans toutes ces croyances et ses pratiques.

Rédigé par Delphine Barrais le Vendredi 27 Décembre 2019 à 14:25 | Lu 1378 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Juillet 2020 - 08:50 Artigas Hatitio élu maire, pour une voix

Mardi 7 Juillet 2020 - 08:47 Ouverture du Heiva I Haoroagai

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus