Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Assemblée : dernière séance de la session administrative avant une session extraordinaire



Edouard Fritch, le président de l'assemblée de Polynésie française ouvrira la 7e séance de la session administrative ce lundi.
Edouard Fritch, le président de l'assemblée de Polynésie française ouvrira la 7e séance de la session administrative ce lundi.
PAPEETE, le 6 juillet 2014. Ce lundi 7 juillet 2014, les élus de l'assemblée de Polynésie française participent à la 7e séance de la session administrative, démarrée au début du mois d'avril dernier. Au programme huit rapports susceptibles d'être présentés aux représentants, dont la Loi de Pays sur les chèques service aux particuliers et une Loi de Pays portant des mesures fiscales diverses. Les autres dossiers concernent la présentation du rapport de la Chambre territoriale des comptes sur la santé en Polynésie française, un projet d'accord de partenariat entre le Pays et l'AFD (agence française de développement) ou bien des mesures de simplification et de sécurisation des marchés publics. Enfin, les élus discuteront d'une proposition de délibération, c'est-à-dire un texte émanant des représentants eux-mêmes afin de créer "le dispositif jeunes cadres polynésiens (JCP) destiné à l'accueil en stage de longue durée à l'assemblée de Polynésie française d'étudiants des établissements de l'enseignement supérieur". Il s'agira pour l'assemblée de pouvoir accueillir de jeunes étudiants -en masters ou en doctorats- pour un stage rémunéré de six mois au moins au sein de l'institution. Une vingtaine de stagiaires pourrait être accueillis chaque année.

Avec huit textes à l'ordre du jour, la 7e séance se prolongera certainement le mardi 8 juillet. En effet, ce lundi après-midi, les élus de l'assemblée de Polynésie pourront discuter avec Anne Cullerre, contre-amiral des forces armées en Polynésie française des travaux en cours depuis quelques mois à Moruroa afin de moderniser le système Telsite de surveillance des mouvements géologiques de l'atoll fragilisé après les tirs souterrains menés lors des essais nucléaires. Lors de cette rencontre -à huis clos- entre la contre-amirale et des techniciens en charge de cette surveillance, toutes les questions pourront être abordées par les élus polynésiens. Il est prévu entre deux à trois heures de réunion sur ce thème.

Après ces 7 séances de la session administrative qui a duré quatre mois, les représentants territoriaux auront examiné et approuvé près d'une cinquantaine de textes, dont 13 Lois de Pays, ce qui démontre s'il était besoin, le régime forcé ou tout au moins accéléré du gouvernement Flosse aux affaires depuis 14 mois à peine. Cette session a notamment nécessité pas moins de 23 réunions de commissions, "un record". Seul le projet de loi de Pays sur les expropriations de terres à Hao n'a pas été approuvé par les élus territoriaux, lors de la 6e séance : le projet de texte du gouvernement Flosse a été finalement retiré de l'ordre du jour par les représentants, estimant qu'il manquait de concertation sur ce texte controversé, venu un peu trop vite, dans l'hémicycle territorial. "Ce projet n'a plus lieu d'être puisque le projet de ferme aquacole à Hao se fait finalement sans expropriations. Le Pays a mis à disposition 23 hectares de son domaine public de l'atoll et le reste provient de parcelles de propriétaires privés avec lesquels il y a eu des ententes" a précisé Edouard Fritch, le président de l'assemblée de Polynésie, interrogé par Tahiti Infos, vendredi dernier.

Une session extraordinaire à partir du 21 juillet

Après 90 jours de session administrative, les 57 élus de l'assemblée de Polynésie française pensaient pouvoir jouir d'une "trêve estivale". C'était sans compter avec le régime soutenu sur lequel le gouvernement Flosse travaille depuis son retour aux affaires du Pays.

Aussi, en raison de textes importants attendus "en matière budgétaires et fiscales" selon le président de l'assemblée, Edouard Fritch, il semble plus que probable qu'une session extraordinaire soit organisée très prochainement. Une session qui pourrait s'ouvrir dès la 3e semaine de juillet 2014. "Statutairement cette session extraordinaire est convoquée par le président du Pays et peut durer un mois" précisait encore Edoaurd Fritch, vendredi dernier.

Rédigé par Mireille Loubet le Dimanche 6 Juillet 2014 à 19:43 | Lu 723 fois

Tags : ASSEMBLEE






1.Posté par szym le 07/07/2014 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qui sera le président du pays après la troisième semaine de juillet ????

2.Posté par fetia le 07/07/2014 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Edouard FRITCH certainement… il n' y a que lui qui peut prendre la suite de FLOSSE de toute façon.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus