Tahiti Infos

Argentine: six morts d'une pneumonie provoquée par la légionelle


Diego ARAOZ / TELAM / AFP
Diego ARAOZ / TELAM / AFP
Buenos Aires, Argentine | AFP | lundi 04/09/2022 - Un foyer de pneumonies provoquées par une bactérie de légionelle, centrées autour d'une clinique à Tucuman, dans le nord-ouest de l'Argentine, a fait dimanche deux victimes, portant le bilan a six morts en une semaine, a annoncé le ministère provincial de la Santé.

Cette sixième victime est un homme de 81 ans qui présentait des comorbidités et était hospitalisé dans un état grave sous assistance respiratoire, a indiqué le ministère dans un communiqué. 

Dans la journée, le ministère avait communiqué le décès d'un autre patient, un homme de 64 ans, présentant lui aussi des commorbidités. Et samedi, le décès d'un autre, également avec des comorbidités, avait été annoncé.

Au total 11 cas, en lien avec une clinique privée à San Miguel de Tucuman, capitale provinciale, ont été recensés depuis le 18 août.

La majorité des malades étaient membres du personnel soignant, une était une patiente de 70 ans qui avait subi des interventions  chirurgicales dans cette même clinique.

L'origine de ces pneumonies bilatérales graves avait intrigué le corps médical local, d'autant que des examens initiaux avaient éliminer le Covid-19, la grippe, l'influenza de type A et B et les hantavirus (transmis par les rongeurs) comme cause.

Des échantillons avaient été transmis à l'Institut Malbran de Buenos Aires, référence nationale en matière de maladies infectieuses.

Samedi, la ministre argentine de la Santé Carla Vizzotti, a annoncé que l'agent bactérien en cause "est la légionelle", ajoutant que le type précis de légionelle, probablement Legionella pneumophila,  était en cours d'identification. 

La légionellose est une infection pulmonaire grave d'origine bactérienne, dont la contamination peut se faire par voie respiratoire par inhalation de la bactérie, "à travers de l'eau ou de l'air conditionné", avait rappelé la ministre

Elle a ajouté que "des mesures sont en cours dans la clinique pour identifier s'il (l'agent bactérien) est dans l'eau, et sur le réservoir accumulateur", afin de pouvoir "de nouveau utiliser la clinique sans aucun risque".

Le président du Collège médical de la province de Tucuman, Hector Sale, avait souligné dans la semaine que la pathologie observée était "agressive", mais qu'il ne s'agissait a priori pas d'une maladie entraînant de transmission de personne à personne, "du fait que les contacts étroits de ces patients ne présentent aucun symptôme".

le Lundi 5 Septembre 2022 à 05:35 | Lu 196 fois
           



Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.