Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Anne Tavernier de retour avec "Quand la Chine téléphonera"



TAHITI, le 26 avril 2021 - Une nouvelle pièce mise en scène et interprétée, entre autre, par Anne Tavernier débarque cette fin de semaine au Petit théâtre. Un "pari fou" qui relève, quasiment, "du miracle".

Elle a longtemps "sévit sur le territoire", dit-elle. Comédienne, metteuse en scène, Anne Tavernier a pendant 20 ans proposé principalement des comédies : Le Père Noël est une ordure, Le Prénom, Le Dîner de cons, Ils s’aimaient, Amour et chipolatas ou bien encore Thé à la menthe ou t’es citron. "Avec des comédiens locaux, on interprétait des pièces qui avaient déjà connu un certain succès en métropole." En Polynésie, le succès se poursuivait. "Avec rigueur, on travaillait des pièces populaires au sens noble du terme. Ce qui n’était pas évident, car certaines d’entre elles étaient marquées par des acteurs stars. Mais on a réussi à se les approprier."

Puis, pendant près de six ans, silence. Anne Tavernier a regagné la métropole. Jusqu’à ce "pari fou". Des amis résidents en Polynésie, "des amis qui ont été mes élèves et avec qui je jouais avant" ont eut envie de se retrouver sur scène. "Je me suis dis : ‘Pourquoi pas ?’ L’envie et la motivation étaient là malgré la distance." Mais encore fallait-il trouver une pièce. En novembre 2019 (la date n’est pas anodine étant donné la suite des événements), Anne Tavernier débusque et propose à ses amies : Quand la chine téléphonera. Cette pièce répond à tous les critères. "Il y avait cinq personnages, féminins et masculins, de l’action, de l’amour, une enquête policière, des gens qui arrivent à l’impromptu."

Un homme poignardé, des billets de banque, une livraison incongrue

La pièce raconte l’histoire de deux sœurs. Dans leur modeste appartement, Aimée espère rencontrer son prince charmant et le producteur qui fera d’elle une vedette de cinéma, tandis que sa sœur Jeanne s’acharne à éditer de jeunes poètes tibétains pour faire circuler clandestinement leurs œuvres révolutionnaires… en Chine. Leur existence paisible va très vite être chamboulée par la livraison d’un doigt voyageur, une mallette gonflée de billets de banque, un homme poignardé sur leur palier et un Chinois écrasé sur le carreau de leur fenêtre…

Cette pièce de Patricia Levrey, écrite dans les années 1990 a été remise au goût du jour pour l’occasion. "Je l’ai dépoussiérée et adapté à notre période". Anne Tavernier a opté pour une mise en scène "sans prétention, mais avec de la couleur, dans l’ambiance un peu Pulp Fiction que j’adore. Je l’ai pensé à la manière d’une bande dessinée pour faire quelque chose d’original." Elle a décidé, dans cette optique, de faire une mise en abyme, donnant au personnage qu’elle interprète, Jeanne, une mission bien particulière. Elle écrit la pièce qui se joue en direct sous les yeux des spectateurs.

D’ores et déjà, Anne Tarvernier assume les passages qui dérouteront le public. "Un peu comme dans la pièce Thé à a menthe ou t’es citron en 2013, il y a des moments d’incertitude, de questionnement pendant lesquels on se demande vraiment où l’on va et puis on lâche prise, on se laisse entraîner."

Un calendrier bousculé

Les répétitions ont démarré début 2020, en ligne au départ. "On a été précurseur dans le domaine. Mais ce n’était pas facile." Anne Tavernier devait revenir en Polynésie en mai 2020 pour plusieurs semaines avant les représentations. "Mais l’histoire en a décidé autrement." Le projet n’est pas tombé à l’eau pour autant. "On l’a relancé fin janvier 2021, avec beaucoup d’hésitations", raconte Anne Tarvernier qui était de passage sur le territoire au début de cette année. Le projet est reparti avec beaucoup d’enthousiasme et d’envie. "Je le prends comme un miracle." Vu de métropole, avoir la chance de monter sur scène est "une chance incroyable". L’événement va permettre de "redonner de l’important à un secteur essentiel, la culture".

Anne Tavernier tient comme à son habitude, à faire les choses "sérieusement, mais sans se prendre au sérieux". Elle annonce : "On va se marrer tous ensemble" car selon elle "on a besoin de retrouver quelque chose de commun, d’être dans le partage".

La pandémie a révélé les priorités, l’indispensable, le primordial. Elle montre toute la nécessité du vivre ensemble, au mieux. Pour tout cela l’équipe de comédiens "dont je suis très fière", insiste Anne Tavernier, va tout donner. "Sachant que les spectateurs nous le rendrons au centuple, l’émotion sera au rendez-vous."


Pratique

Tous les jours (sauf le lundi) du jeudi 29 avril au dimanche 9 mai à 19 heures, à 18 heures les dimanches au Petit théâtre de la Maison de la cultre.
Tarif adulte : 3 900 Fcfp
Billets disponibles dans les magasins Carrefour, à Radio1 Fare Ute et en ligne.


Répétition de la pièce Quand la Chine téléphonera. Thierry Latrobe et Anne Tavernier.
  • Répétition de la pièce Quand la Chine téléphonera. Thierry Latrobe et Anne Tavernier.
  • Répétition de la pièce Quand la Chine téléphonera.
  • Quand la Chine téléphonera
Contacts

Renseignements : 40 53 37 00
Mail : [email protected]
Page Facebook : DB Tahiti

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 26 Avril 2021 à 16:59 | Lu 1100 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mai 2021 - 20:44 ​Dresser les chiens détecteurs au fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus