Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Angelo Frebault et Vaitea Legayic quittent le syndicalisme



PAPEETE, le 26 mars 2018 - Les deux syndicalistes font partie de la liste du Tahoeraa Huiraatira, pour ces territoriales. Ils ont donc décidé de quitter le navire syndical pour faire de la politique. Tous deux assurent que c'est la meilleure solution pour défendre l'intérêt général.

Leurs noms figurent sur la liste du parti orange, pour ces territoriales. Angélo Frébault, de la CSTP-FO et Vaitea Legayic, de la CSIP ont quitté le monde syndical pour se retrouver "de l'autre côté". "Le fait de pouvoir être inscrite sur la liste orange me donne plus de fierté pour démontrer mes compétences et mon potentiel pour aider nos populations", avance Vaitea Legayic.

Tous les deux affirment avoir déposé leurs démissions de leurs centrales syndicales, la semaine dernière. "J'ai suspendu mes fonctions, le 22 mars, et j'ai mis en place par intérim un nouveau secrétaire général qui est Patrick Galenon suivi de Mireille, qui est la 1ere secrétaire adjointe, en vue dans le délai de trois mois, de mettre en place, un nouveau congrès. Seul le congrès a le pouvoir de faire démissionner le secrétaire général et le remplacer", explique Angelo Frébault, ancien secrétaire général de la CSTP-FO.

"Les mondes politique et syndical ne peuvent être mélangés, donc il faut faire un choix sur sa position. Et mon choix a été de démissionner de la centrale syndicale, je n'avais pas le choix parce que le statut le prévoit règlementairement. J'ai déjà déposé ma démission bien avant que la liste du Tahoeraa ne soit présentée. Le combat ne fait que commencer", souligne Vaitea Legayic, ancienne 1ère secrétaire générale adjointe de la CSIP. "Je ne laisse pas les salariés, il y a une relève qui se fait et il y aura un accompagnement qui sera fait, jusqu'à ce que la personne qui va me remplacer au sein de l'hôpital puisse avoir les compétences et le potentiel nécessaire pour pouvoir aider nos salariés", poursuit Vaitea Legayic.

Si Vaitea Legayic avoue avoir toujours été au sein du parti orange, "depuis ma grand-mère, Tuianu Legayic". Angelo Frebault, de son côté, annonce que sa motivation était avant tout pour l'intérêt général. "Le programme du Tahoeraa va résoudre le problème de la pauvreté en Polynésie, en ce qui concerne la réforme de la famille. Concernant la réforme complète de la PSG, eh bien, ce sujet figure aussi dans le programme. Le Tahoeraa propose de garder 60 ans et 35 ans, dans l'éventualité de continuer de discuter sur la réforme…", dit-il.

Pour l'ancien syndicaliste, l'aspect social dans le programme du Tahoeraa Huiraatira l'a particulièrement séduit, surtout que les événements sociaux qui se sont tenus dernièrement ont bien marqué les esprits. "Le Tapura a retiré la loi sur la réforme des retraites, et ils l'ont dit, une fois qu'ils seraient gagnants, ils remettraient cette loi en l'état. Sans discussions, ils vont la valider. Je me suis donc trouvé devant le fait accompli. On reste tout le temps et depuis toujours protecteur, et les politiciens font ce qu'ils veulent. Maintenant, je pourrai donc décider, et par la même occasion, j'ouvre la voie à la société civile d'être de l'autre côté. Je ne vais pas me battre que pour la réforme des retraites, mais pour l'intérêt général du peuple", confie Angelo Frebault.


Rédigé par Corinne Tehetia le Lundi 26 Mars 2018 à 15:39 | Lu 3943 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 18:51 Fatigué, il finit sa course dans un mur

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués