Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Amiante : un danger mortel avant tout respiratoire



Amiante : un danger mortel avant tout respiratoire
PARIS, 06 nov 2012 (AFP) - L'exposition aux fibres d'amiante est essentiellement à l'origine d'atteintes respiratoires plus ou moins marquées avec des maladies très graves comme le cancer du poumon ou de la plèvre (mésothéliome).

L'amiante, qui a été massivement utilisée dans la construction, peut provoquer de graves maladies respiratoires qui se déclarent en moyenne 20 à 40 ans après le début de l'exposition, selon l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) dédié à la prévention des accidents et maladies professionnels.

400 à 500 fois plus fines qu'un cheveu, les fibres d'amiante invisibles dans les poussières ambiantes, peuvent, une fois inhalées, occasionner des fibroses (durcissement) de la plèvre telles les plaques pleurales (sortes de cicatrices fibreuses, témoins de l'exposition à ces fibres), ou des épaississements pleuraux pouvant, selon leur localisation, générer des douleurs thoraciques, voire une réduction de la capacité respiratoire.

Autre pathologie des travailleurs de l'amiante, l'asbestose, qui fait partie des pneumoconioses comme la silicose. Associée à un sur-risque de cancer bronchopulmonaire, cette fibrose pulmonaire est source de gêne et d'insuffisance respiratoire.

Le mésothéliome malin est un cancer rare qui affecte la plèvre, mais aussi d'autres enveloppes comme le péritoine (dans l'abdomen), qui représente 10% des cas, ou le péricarde (coeur). Le pronostic est particulièrement mauvais, avec une médiane de survie d'environ un an à partir du diagnostic.

Forme la plus fréquente, le mésothéliome pleural est attribué dans la très grande majorité des cas à une exposition professionnelle.

Le mésothéliome peut également être dû à une exposition "environnementale", non professionnelle (sites industriels ou zones polluées, mines ou gisements naturels d'amiante comme par exemple en Corse, locaux aux revêtements ou flocages dégradés, exposition domestique par contact avec les vêtements de travail du conjoint...).

L'amiante, responsable de 10 à 20 % des cancers du poumon, pourrait être à l'origine de 100.000 décès d'ici 2025, selon l'Agence sanitaire environnement et travail (Afsset).

Rédigé par () le Mardi 6 Novembre 2012 à 06:33 | Lu 429 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net