Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Amanu touché par le numérique



Hao, le 21 août 2020 – Amanu, petit atoll de 180 âmes, rattaché administrativement à Hao, vient de recevoir l’installation de la première Antenne Numérique sur Site Connecté (ANSIC) dédiée à une connexion unique avec l'ADIE.

Mercredi, le maire et ses administrés ont pu participer à l'inauguration de cette antenne qui va considérablement changer la vie des habitants qui n'auront plus à se déplacer sur Hao pour de la connexion. Renaud Fleury, responsable de l’antenne ADIE (Association pour le droit à l'initiative économique) de Hao et initiateur du projet ANSIC, confie l’importance de ce projet et son utilité pour les populations isolées : "Amanu est le site pilote. Les 180 habitants seront les premiers à bénéficier et profiter de ce nouvel outil afin d’obtenir des prêts de l’ADIE pour permettre une initiative économique, sans avoir à prendre de risque sur mer pour se rendre au siège à Hao.

Au-delà de cette utilité, l’ANSIC pourrait aussi servir aux services administratifs du Pays afin de se rapprocher et mieux desservir les atolls, les îles et les sortir de leur isolement."

La commune de Amanu avec son tāvana ont mis à disposition une salle avec une connexion internet pour accueillir et servir la population. Il faut dire que François Takamona, plus jeune tāvana de Polynésie, est particulièrement attentif à l’évolution numérique.

C’est non sans fierté qu'il confie son enthousiasme sur la mise en route du projet et sur le fait d'être le premier atoll à en bénéficier. Il reconnait que c’est un grand soulagement pour sa population et lui-même que l’ANSIC soit fonctionnelle ; cela lui évitera une traversée en bateau pour faire aboutir entre autres ses projets économiques.

De fait, il encourage les autres tāvana des Tuamotu et des autres archipels à faire comme lui, ouvrir une ANSIC dans leur commune avec une bonne connexion internet.

Si plusieurs tāvana venaient à être intéressés par la mise en place d’une ANSIC, l’ADIE pourrait couvrir l’ensemble de la Polynésie et limiter l’exclusion des populations.


Rédigé par Eric Bienaimé le Vendredi 21 Août 2020 à 09:21 | Lu 3313 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus