Tahiti Infos

Aire marine gérée : La Fape insiste


©Joaquim Fregoni
©Joaquim Fregoni
Tahiti, le 19 janvier 2022 – A l'occasion de la première réunion du comité consultatif de "l'aire marine gérée" de la Polynésie française baptisée "Tainui Atea" fin 2021, la Fédération des associations de protection de l'environnement a réitéré ses préconisations pour 30% de zone sans pêche industrielle, 10% sans aucune pêche ou encore pour interdire indéfiniment l'exploitation des ressources minières sous-marines de la ZEE.
 
La Fédération des associations de protection de l'environnement (Fape) a médiatisé une nouvelle fois mercredi ses recommandations pour la protection de "l'aire marine gérée" créée en 2018 par le Pays sous le nom Tainui Atea. A l'occasion de la première réunion du comité consultatif de l'aire marine gérée en décembre 2021, la Fape a remis ses recommandations sous la forme d'un nouveau rapport synthétique d'une dizaine de pages au comité en question, au gouvernement, ainsi qu'aux différentes institutions membres du comité de gestion de l'aire marine.
 
Parmi ses propositions phares, la Fape recommande toujours la protection de 30% de la surface de la zone économique exclusive (ZEE) sans pêche industrielle et 10% sans aucune pêche. Selon la fédération, ceci permettrait "d'assurer la préservation et l'accès aux ressources pour les Polynésiens, tout en renforçant les mesures de gestion sur les 70% restants de la ZEE pour garantir le développement durable de la pêche hauturière locale". Elle recommande toujours d'interdire indéfiniment l'exploitation des ressources minières des fonds marins sur toute la ZEE.
 
Pour rassembler la communauté polynésienne autour de cet objectif, la Fape a également lancé une campagne nommée 30x30 Polynésie française pour inciter les Polynésiens à "s'exprimer sur l'avenir de leur océan et à obtenir un large soutien populaire (…) appelant à la protection de 30% de l'océan et des lagons de Polynésie française d'ici 2030."
 



Rédigé par Julie Barnac le Mercredi 19 Janvier 2022 à 11:43 | Lu 1262 fois