Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Affaire Barbion : L'enquête pour subornation de témoins classée sans suite



Tahiti, le 21 décembre 2020 - Un an après l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "subornation de témoins" dans le cadre de l'affaire Barbion, le dossier a été classé sans suite le 14 décembre dernier. Cette enquête avait été ouverte suite à un accord financier passé entre le promoteur et trois victimes du dossier.
 
Moins d'un mois après le rejet par la cour d'appel de Papeete de la deuxième demande de remise en liberté du promoteur immobilier, Thierry Barbion, condamné par cette même juridiction en mars dernier à quatre ans de prison ferme pour recours à la prostitution de mineure et corruption de mineures, le parquet a classé l'enquête préliminaire qui portait sur la signature d'une convention entre l'homme d'affaires et trois parties civiles du dossier.
 
Le 19 septembre 2019, une convention avait en effet été signée entre l’avocat de trois des sept victimes de l’affaire Boiron/Barbion, Me Jacquet, et l’avocate de Thierry Barbion, Me Eftimie Spitz. Dans ce document, l’avocate de l’homme d’affaires Thierry Barbion, avait passé un accord avec le conseil des trois victimes, afin que ces dernières soient indemnisées à hauteur d’un million de Fcfp chacune.
 
Pas de reconnaissance de culpabilité
 
Il était notamment  précisé dans ce document que l’accord n’induisait pas "une reconnaissance de culpabilité de Thierry Barbion" mais engageait "les trois victimes à ne pas s’opposer au jugement du tribunal correctionnel, au terme du jugement en appel, ni à saisir le tribunal civil". Lors de la mise en place de cette convention, les fonds déposés par le conseil de Thierry Barbion sur le compte Carpa de l’avocat des trois victimes concernées par cet accord avaient été bloqués. Parallèlement, une enquête préliminaire avait été ouverte le 10 décembre 2019 pour "subornation de témoins". La justice souhaitant en effet déterminer si la signature de ce document constituait une infraction… Mais les investigations menées depuis près d'un an n'auront visiblement rien donné, puisque cette enquête préliminaire a été classée sans suite le 14 décembre dernier.
 

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 21 Décembre 2020 à 15:14 | Lu 3638 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus