Tahiti Infos

A la Brapac, les grévistes prêts à "aller jusqu'au bout"


Tahiti, le 20 décembre 2021 – Un mouvement de grève mené la CSIP touche la Brasserie du Pacifique (Brapac) depuis jeudi dernier avec la grille salariale comme revendication majeure des grévistes. Si les négociations ont connu des avancées "positives" lundi, les grévistes assurent qu'ils iront "jusqu'au bout", "jusqu'à la fin du mois de décembre".
 
Des avancées, mais pas de protocole de sortie de conflit. La grève, menée par le syndicat CSIP, qui touche la Brasserie du Pacifique (Brapac) depuis le 16 décembre dernier, n'est toujours pas levée. Les grévistes se sont longuement entretenus avec la direction lundi après-midi, mais aucun accord n'a pour l'instant été trouvé.
 
Tel que l'a expliqué Cyril Le Gayic, de la CSIP, au terme de la réunion de négociations lundi, les grévistes ont 12 points de revendication, le "point bloquant" étant la revalorisation salariale. "Le nerf de la guerre, c'est la question de la grille salariale et sur ce point, Félix Bernardino ne veut pas céder. C'est pourtant le point le plus important qui permettrait de résoudre 50% du cahier de revendications. Car d'autres points de revendication sont liés à la question de la grille salariale, à savoir la prime de fin d'année payée en deux fois qui permet d'accéder à la tranche B pour la future retraite complémentaire."
 
Si les grévistes ont constaté que la direction de la Brapac avait "fait un pas" –Ils demandaient 30 000 Fcfp de bons d'achat, la direction a donné son accord pour des bons de 15 000Fcfp– Cyril Le Gayic assure qu'ils sont "tenaces" et "prêts à aller jusqu'au bout", "jusqu'à la fin du mois de décembre". Les négociations devraient reprendre mardi.

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Lundi 20 Décembre 2021 à 17:52 | Lu 3647 fois