Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



A Upeke, pour sentir la culture marquisienne



Tahiti, le 26 juillet 2021 – Le Président de la République a poursuivi sa visite aux Marquises par un passage sur le site de Upeke à Hiva Oa, l'un des sites culturels particulièrement important pour la candidature de l'archipel au patrimoine mondial de l'Unesco. Emmanuel Macron s'est ensuite rendu au RSMA de Hiva Oa, où il a salué un “modèle unique” que la France “souhaite développer”.
 
Deuxième jour de visite à Hiva Oa aux Marquises pour le Président de la République, Emmanuel Macron, qui s'est rendu lundi matin sur le site archéologique de Upeke. Un site qui fait partie du patrimoine marquisien que le chef de l'État s'est engagé dimanche soir à protéger à travers le classement de l'archipel de la Terre des Hommes à l'Unesco. Le Président a d'ailleurs rappelé que les Marquisiens pouvaient “compter sur (son) engagement plein et entier” pour porter ce dossier au niveau national. “Nous voulons que notre archipel soit reconnu et qu'il bénéficie de cette excellence”, a demandé le maire de Ua Pou, Joseph Kaiha, sur place au côté du Président de la République. “La partie technique est faite. C'est fait par nos techniciens et notre ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu. Il ne reste que la partie politique. Et pour la partie politique, il n'y a que vous qui pouvez prendre cette décision pour la nation française de porter en 2022 le dossier des Marquises à l'Unesco”.
 

En effet, la procédure d'inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco requiert la validation préalable par le Comité français du Patrimoine mondial de trois étapes avant soumission du dossier de candidature au Comité du Patrimoine mondial de l'Unesco, comme le souligne le service de la Culture de la Polynésie française. Le 10 avril 2018, le Comité français a validé la première étape du dossier d'instruction. Le 15 septembre 2020, une délégation menée par Heremoana Maamaatuaiahutapu a présenté le dossier à Paris devant une assemblée de plus de 30 spécialistes nationaux du patrimoine naturel et culturel, selon les normes de l’Unesco. Il s'agissait de la deuxième étape. La troisième étape est en cours. Elle a consisté à élaborer, avec la population locale, le plan de gestion des îles Marquises. Pour conclure cette troisième étape, le dossier complet attend maintenant la décision du Président de la République et plusieurs avis d'experts, avant d'être porté à l'ONU.
 
Toute la difficulté de ce dossier est qu'il s'agit de faire reconnaître à la fois le patrimoine naturel et culturel des Marquises, de manière à classer tout l'archipel. “C'est un dossier innovant, puisque nous avons souhaité joindre la culture à la nature. Taputapuātea était un dossier culture unique. Ici, nous avons deux sujets qui sont menés parallèlement”, a expliqué le président Édouard Fritch. A Hiva Oa, les Marquisiens attendaient encore davantage que cette première visite d'un chef d'État, que la venue d'Emmanuel Macron leur permette de protéger leurs sites. “Aujourd'hui, pour notre génération, il y a des gens de l'extérieur qui viennent. On a peur des constructions, peur que tout disparaisse”, explique Frédéric, un habitant de Hiva Oa. La maire de l'île Joëlle Frébault semblait en tous cas confiante. “C'est un très grand bonheur et une très grande joie pour les six maires des Marquises. Cela fait plus de 25 ans que nous attendons cela.” L'idée du classement de l'archipel à l'Unesco fait en effet son chemin depuis le milieu des années 90.
 

Le “modèle unique” du RSMA

Le Président de la République s'est ensuite rendu au Régiment du service militaire adapté de l'île de Hiva Oa. L'occasion d'une présentation générale du régiment et de ses ateliers notamment de formation professionnelle, de lutte contre les addictions et d'aide psycho-sociale, ou encore de lutte contre l'illettrisme et “l'illectronisme” (l'inaptitude à utiliser les outils numériques du quotidien). A l'issue, le chef de l'État a adressé un mot de remerciement à l'ensemble de la compagnie : “Merci de permettre à nos jeunes d'apprendre à se comporter, parfois à réparer ce que la vie leur a injustement fait subir”. “Vous portez ici avec fierté un modèle unique”, a congratulé Emmanuel Macron. “C'est un modèle que nous souhaitons développer”. C'était déjà l'un de ses thèmes dimanche matin à Papeete, le Président a une nouvelle fois affirmé avoir décelé “une particularité polynésienne, marquisienne même devrais-je dire” : “Vous avez une volonté de vous engager. (…) N'oubliez pas ces valeurs”.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun et Antoine Samoyeau le Lundi 26 Juillet 2021 à 22:17 | Lu 1653 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Septembre 2021 - 19:40 ​Comment s'organise la rentrée

Vendredi 17 Septembre 2021 - 18:32 L’OPH affiche 14 milliards de projets

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus