Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


A Moorea, ces élus mauvais payeurs



Tahiti, le 11 octobre 2020 - Le rapport de la chambre territoriale des comptes consacré à la gestion de la commune de Moorea s'attarde sur les 2,7 millions de Fcfp de redevances dues... par des membres du conseil municipal à la commune.
 
C'est l'un des passages les plus étonnants du rapport de la chambre territoriale des comptes portant sur la gestion de la commune de Moorea-Maiao. Dans sa partie consacrée à la dégradation des finances de la commune, la juridiction dévoile qu'un grand nombre de redevances ne sont pas été acquittées… par les élus eux-mêmes ! Le rapport explique que "dans un souci de transparence et d'exemplarité", la commune a procédé en février 2019 à une vaste campagne de relance auprès d'élus en retard de paiement pour leurs factures d'eau, d'ordures ménagères et de téléphone.
 
Selon le rapport, à la date de cette relance en février 2019, les élus devaient au total 2,7 millions de Fcfp de redevances à la collectivité. Pour les redevances en matière d'eau : un maire délégué, deux adjoints et deux conseillers devaient une somme globale de 300 200 Fcfp. Pour les redevances du service de collecte et de traitement des ordures : cinq maires délégués, cinq adjoints et sept conseillers municipaux devaient pas moins de 644 500 Fcfp. Et enfin pour la "prise en charge de la facturation téléphonique au delà du quota autorisé" : quatre maires délégués, quatre adjoints et six conseillers municipaux étaient toujours redevables de la coquette somme de 1,8 million de Fcfp…
 
Des relances sans effet
 
La chambre note par la suite que "la campagne de relance semble n'avoir eu que peu d'effet sur les élus à l'exception de rares versements" puisque le montant cumulé de ces redevances neuf mois plus tard était passé à 2,8 millions de Fcfp. La commune, dans sa réponse écrite à la juridiction, a elle-même reconnu qu'en mars 2020 ces sommes dues étaient toujours égales à 2,7 millions de Fcfp. Ceci sans compter, toujours selon le courrier de la commune, qu'un seul élu doit également une somme complémentaire de 1,152 million de Fcfp de loyers impayés du lotissement Nuuroa.
 
Dans son rapport, la chambre demande à la commune "de recouvrer sans délai" les sommes ainsi dues par les élus "pour lesquels l'exemplarité doit être de mise"…

Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 12 Octobre 2020 à 07:00 | Lu 6453 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 3 Mars 2021 - 19:16 Cluster de variants sous contrôle

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus