Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



5 millions de Fcfp pour dix projets de rahui



A Raivavae, un projet de rahui porté par la mairie et l'association Pararu ia Raivavae est en cours.  Crédit : Sébastien Brault
A Raivavae, un projet de rahui porté par la mairie et l'association Pararu ia Raivavae est en cours. Crédit : Sébastien Brault
Tahiti, le 7 juin 2021 - A l'occasion de la Journée mondiale de l'océan du 8 juin, la Fape – Te Ora Naho et Pew Bertarelli ont lancé un appel à projets pour soutenir la protection des ressources marines du fenua. Ainsi, dix propositions autour des rahui ont été retenus et recevront une aide de 500 000 Fcfp chacune pour le développement ou la réalisation de leur projet.
 
Demain, c'est la Journée mondiale de l’océan. A cette occasion, l'ONG Pew Bertarelli et la Fape (Fédération des Associations de Protection de l'Environnement) ont lancé la 4e édition de leur appel à projets rahui. Les candidatures étaient ouvertes jusqu'au 3 mai dernier pour toutes les associations, établissements scolaires, entreprises et particuliers de Polynésie française. Les dix lauréats sont désormais connus et présenteront au public leurs actions pour protéger leur lagon et les ressources marines à 17h30 demain dans les locaux de la brasserie Hoa.
 
500 000 Fcfp par projet
 
Alors qu'une trentaine de propositions ont été reçues, seuls dix projets ont été retenus et vont se voir attribuer un apport financier de 500 000 Fcfp chacun, soit une enveloppe totale de 5 millions de Fcfp. Passage à l’action des acteurs de terrain, création de rahui dans le lagon après une sensibilisation, suivi scientifique d’aires marines ou encore formation de jeunes à la gestion du milieu marin, les idées sont variées.
 
Parmi les projets choisis, deux sont déjà bien avancés aux Australes. Les associations Heiva Nui no Tubuai et  Pararu ia Raivavae souhaitent accompagner leur mairie respective pour finaliser les deux projets de rahui en cours et leur classement en Zone de pêche réglementée (ZPR). C'est la même chose à Huahine, où l’association Paruru Te Mana Natura no Tefarerii souhaite mettre en place une ZPR sur la base du rahui créé il y a quelques années à Haapu. Toujours à Huahine, l'association A Ti’a Matairea projette de consulter la population pour la création de plusieurs rahui autour de l’île.
 
A Teahupoo, des habitants du fenua aihere, avec le soutien de leur mairie, souhaitent étendre le rahui existant jusque dans la vallée de la Vaiarava. Pour Teva I uta, Jo Richardson, l’artiste en calligraphie et créateur de Lionheart Design, va réaliser une fresque murale pour valoriser l'aire marine éducative (AME) de l'école Mairipehe de Mataiea. Aussi, un clip vidéo sur le rahui et l’AME donnera la parole aux élèves. Du coté de Punaauia, l’association Pae Pae no Te Ora va élaborer deux livrets pédagogiques sur la préservation du lagon et la découverte du sentier sous-marin à PK 18. 

A Tubuai aussi, un rahui à l'initiative de l'association Heiva Nui no Tubuai est prévu.
A Tubuai aussi, un rahui à l'initiative de l'association Heiva Nui no Tubuai est prévu.
Former les futures générations
 
Plusieurs associations veulent aussi impliquer les jeunes dans la préservation des lagons. Avec le  projet “J’kiff mon reef”, l’association de Raiatea Te Miti et Te Fenua animera un programme d’initiation à la surveillance de l’état de santé des récifs coralliens dédiés aux jeunes. A Tahiti, Moorea et dans les Tuamotu, l’association Tore Tore, qui lutte pour la protection des requins en Polynésie française, formera ses “Ruruki”, des jeunes ambassadeurs pour la protection marine dans les îles. Pour finir, l'association Sustainable Oceania Solutions de Moorea dispensera, à travers son projet Te Va'a Mata'eina'a, une formation aux jeunes à la gestion ancestrale et moderne des rahui sur terre et dans l’océan.
 
Pour Winiki Sage, le président de la Fape Te Ora Naho, “l’objectif est la protection de 30% de la ZEE dont 10% en protection forte et la création d’un rahui dans toutes les communes de Polynésie française. Ces 10 nouveaux lauréats vont dans le bon sens, nous les remercions et les encourageons”. Le responsable de Pew Bertarelli en Polynésie française, Donatien Tanret assure quant à lui que “les aires marines protégées ou rahui constituent le moyen le plus efficace pour restaurer et maintenir la santé des océans aussi bien dans les lagons qu’au large”. Pour Donatien Tanret, les dix nouveaux lauréats de l’appel à projet rahui et les nombreuses propositions reçues témoignent de “l’engouement toujours plus grand pour la cause de la préservation marine”.

Rédigé par Etienne Dorin le Lundi 7 Juin 2021 à 18:07 | Lu 1040 fois





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Octobre 2021 - 20:02 Des histoires de "boards" par HTJ

Dimanche 17 Octobre 2021 - 19:08 ​A Hao, les permis de construire toujours valables

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers