Tahiti Infos

27 candidatures "provisoires" pour les législatives


Tahiti, le 15 mai 2022 – Pas moins de 27 candidatures provisoires avaient été déposées vendredi soir à 18 heures au haut-commissariat, dont 9 dans la première circonscription, 10 dans la seconde et 8 dans la troisième. Après vérifications, les candidatures seront officialisées au plus tard vendredi 20 mai prochain.
 
Le dépôt des candidatures aux prochaines élections législatives s'est clôturé vendredi soir à 18 heures au haut-commissariat. Un total de 27 candidatures ont été déposées, avec dans le détail 9 candidats pour la première circonscription (Papeete, Pirae, Arue, Moorea, les Tuamotu-Gambier et les Marquises), 10 candidats pour la deuxième (Mahina, Hitia'a o te Ra, Taiarapu Est et Ouest, Teva i Uta, Papara, Paea et les Australes) et 8 candidats pour la troisième (Punaauia, Faa'a et les îles Sous-le-Vent). Un chiffre qui reste toutefois provisoire car l'instruction des candidatures reste en cours. La loi prévoit que le haut-commissaire arrête la liste des candidats au plus tard le vendredi 20 mai.
 
En effet, lors du dépôt de candidature, le bureau des élections du haussariat récupère l'ensemble des pièces à produire (déclaration du candidat, acceptation du remplaçant, pièces d'identité, preuve de la qualité d'électeur ...) puis remet un récépissé provisoire au candidat attestant du dépôt. Chaque dossier est ensuite instruit. Et une candidature peut être rejetée pour deux types de motifs : le dossier ne remplit pas les conditions imposées par le code électoral (incomplétude, candidatures multiples, méconnaissance des modalités de dépôt du dossier) ou le candidat ou son remplaçant est inéligible. Si le dossier est complet et aucune situation d'inéligibilité n'est identifiée, un récépissé définitif est transmis au candidat dans un délai de quatre jours après le dépôt.
 
Les premier et second tour des élections législatives auront lieu les 4 et 18 juin prochain. Concernant les bureaux de vote, le scrutin sera ouvert de 8 à 18 heures. Mais pour faciliter l'exercice du droit de vote, le haut-commissaire pourra avancer l'heure d'ouverture ou retarder l'heure de fermeture des bureaux de vote sur proposition des maires. En tout état de cause, le scrutin ne peut être clos après 20 heures.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Dimanche 15 Mai 2022 à 22:26 | Lu 1122 fois