Tahiti Infos

18 mois de prison avec sursis pour avoir éborgné celui qui l’insultait


Tahiti, le 24 mai 2021 – Un homme de 24 ans était jugé à Papeete pour avoir explosé le globe oculaire d’une connaissance qui lui avait manqué de respect, lors d’une soirée alcoolisée à Arue en mai 2018. Il a été condamné à de la prison avec sursis. Il devra aussi indemniser la CPS et la victime à hauteur de 10,5 millions de Fcfp au total.
 
Le responsable était jugé plus de trois ans après les faits pour "blessure ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente" par le tribunal correctionnel de Papeete. En mai 2018, lors d’une soirée alcoolisée à Erima sur la commune de Arue, le jeune homme, de 21 ans au moment des faits, avait adressé un violent coup de poing au visage d’une connaissance en réponse à une insulte sur sa famille et à une provocation sur sa virilité. "Fracture de l’orbite" et "explosion du globe oculaire", avait révélé l’expertise médicale réalisée dans le cadre de l’enquête.
 
La victime, âgée de 31 ans à l’époque, qui s’en était tout de suite allé en scooter, n’a consulté un médecin que quatre jours après avoir reçu le coup. Il avait ensuite été hospitalisé durant une semaine.
 
"Il avait d’autres options"
 
"Il avait d’autres options pour s’en sortir que de le frapper au visage suite à un manque de respect. Il aurait mieux fait de le repousser que de l’éborgner", déclare le procureur à l’audience. "Il est très dangereux de viser le visage et la victime est dorénavant plus qu’affectée dans sa vie de tous les jours."
 
Le tribunal suit les réquisitions du parquet en condamnant le jeune homme à 18 mois de prison avec sursis. Il devra également verser 7 millions de Fcfp à la Caisse de prévoyance sociale (CPS), ainsi que 3,5 millions de Fcfp en provision à la victime.

 

Rédigé par Valentin Guelet le Mardi 24 Août 2021 à 15:14 | Lu 3602 fois