Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


+13% d'entreprises actives en 2018



PAPEETE, le 14 février 2019 - ​La Chambre de commerce d'industrie, des services et des métiers (CCISM) a recensé fin 2018 27 801 entreprises en Polynésie française. Soit une hausse de 13% d'entreprises actives par rapport à 2017. Et mardi l'Institut de la statistique en Polynésie française (ISPF) publiait les chiffres de la création d'entreprise pour l'année 2017.    

Vingt-sept mille huit cent un. 27 801. C'est le nombre d'entreprises actives recensées par la Chambre de commerce d'industrie, des services et des métiers (CCISM) en Polynésie française fin 2018. Soit une hausse de 13% par rapport à 2017, comme le note l'organisme dans un communiqué diffusé mercredi. Sur 2018, c’est le collège des services qui concentre le plus de créations d’entreprises avec 1 624 nouvelles entreprises.
 
Parallèlement à cette hausse, les radiations ont diminué de 6% entre 2017 et 2018.  Par ailleurs le nombre d'entreprises radiées à moins d'un an d'existence a baissé de 99% par rapport à l'année précédente. En effet seulement deux entreprises avec moins d’un an d’existence en 2018 (immatriculées en 2018 et radiées la même année) ont été radiées alors qu’en 2017 elles étaient 204. Soit une baisse de 99 %.

PLUS FORTE PROGRESSION POUR LE SECTEUR DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

Ces chiffres de la CCSIM complètent ceux transmis mardi par l'Institut de la statistique en Polynésie français (ISPF)  sur la création d'entreprise pour l'année 2017.  Ainsi selon l'ISPF,  le secteur des services représente 67 % du total des créations d’entreprises en 2017. La plus forte progression des créations provient du sous-secteur de l’information et de la communication avec 56 % de croissance, soit 24 entreprises créées de plus en 2017 par rapport à 2016.
 
Par contre après une hausse de 11% en 2016, le nombre de création diminue dans le secteur du commerce. En particulier  le commerce de détail (- 22 %) comparé à 2016. C’est principalement l’activité de "vente à domicile" ou démarchage qui a le plus contribué à la baisse avec une diminution de 41 % de ses créations. Par contre l’activité du commerce d’alimentation générale double le nombre de ses créations en 2017 par rapport à 2016.
 
A noter également un ralentissement pour les secteurs de la construction et de l'industrie. Pour le premier l'ISPF a constaté une baisse de 20% en 2017 par rapport à 2016. Et pour le second l'étude de l'organisme fait état d'une de 5% des créations d'entreprises dans le secteur.

49% D'ENTREPRISES CREES PAR DES FEMMES

Quel profil pour les créateurs d'entreprises ? En 2017, la majorité du parc d’entreprises individuelles en activité soit 60 % est constituée par des hommes. Sur les 2 424 entreprises personnelles créées cette année, 49 % sont constituées par des femmes soit deux points de mieux qu’en 2016. Comparée à 2016, la tendance du nombre de créations est à la baisse notamment pour les hommes avec une baisse de 14% contre 3 % pour les femmes.
 
Sur 1 199 entreprises créées par les femmes en 2017, les trois quarts se trouvent dans le secteur des services (920) comme en 2016. Les activités les plus représentées par la gent féminine sont les "autres services personnels" avec 104 créations, les "autres enseignements "(84), les "autres activités de soutien aux entreprises "(69), la "restauration de type rapide"(63) et le "nettoyage courant des bâtiments" avec 58 créations. Par ailleurs l'âge moyen des femmes créatrices s'établit à 33 ans selon l'ISPF. Celui des hommes s'établit lui à 35 ans.  

Les créations d'entreprises par zone géographique

Selon l'ISPF les Îles du Vent rassemblent 84 % des créations pures en 2017, un point de mieux que l’an passé. Cependant, le nombre de créations d’entreprises a moins progressé dans les Îles Du Vent (- 6 %) comparé à 2016 notamment dans le secteur de la construction avec une baisse de 21 %.  Le secteur tertiaire enregistre également une légère diminution de 4 % du nombre des primo créations bien qu’il accueille quatre entreprises sur cinq. Les créations dans le secteur industriel se maintiennent.
 
Les Tuamotu-Gambier représentent le seul archipel en 2017 où le nombre de créations d’entreprises progresse (+ 20 %) en particulier dans le secteur tertiaire et la construction. Le secteur du commerce attire deux fois plus de créations par rapport à 2016 et le secteur de l’hébergement, restauration compte un tiers de créations en plus comparé à 2016. La baisse du nombre de créations est plus marquée dans les archipels des Australes (- 72 %) et des Marquises (- 31 %) majoritairement dans le secteur tertiaire. Dans les Îles Sous-Le-Vent la baisse des unités créées (- 10 %) concerne tous les secteurs, en particulier dans l’industrie (- 46 %).

le Jeudi 14 Février 2019 à 15:06 | Lu 554 fois






Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net