Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Yannick Mai reste à Nuutania



​Yannick Mai reste à Nuutania
Tahiti, le 17 septembre 2020 - L’ancien guide touristique, Yannick Mai, condamné le 16 juin dernier pour avoir dirigé un trafic d’ice entre la Polynésie et les États-Unis avec Moerani Marlier, a comparu jeudi matin par visioconférence devant la cour d’appel de Papeete pour demander sa remise en liberté. Si cette demande a été rejetée, Yannick Mai sera jugé sur le fond en appel début décembre.
 
La cour d’appel a examiné jeudi matin la demande de remise en liberté formulée par l’ancien guide touristique, Yannick Mai. Le 16 juin dernier, l’homme, surnommé "le parrain", avait été condamné par le tribunal de première instance de Papeete à neuf ans de prison ferme pour avoir importé "6 à 8" kilos d’ice à Tahiti entre le 1er juin 2016 et le 11 juillet 2017 dans le cadre d’un réseau co-dirigé avec Moerani Marlier. 
 
Entendu par la cour pour s’expliquer sur sa demande de remise en liberté, Yannick Mai l’a justifiée en expliquant que sa famille lui manquait "énormément", et qu’il souhaitait la "rejoindre" afin de "subvenir à ses besoins". Ne s’étant pas acquitté des honoraires qu’il devait à l’avocat qui l’avait défendu lors de son procès en première instance, Yannick Mai a sollicité l’aide de l’avocat de permanence durant l’audience. 
 
Lors de ses réquisitions, l’avocat général a requis le rejet de la demande de remise en liberté sur la base de deux arguments. Le "risque de fuite" tout d’abord, au regard du quantum de la peine prononcée en première instance. Le risque de réitération des faits ensuite. Des arguments rejetés par l’avocate de Yannick Mai, Me Rebeyrol, qui a expliqué à la cour que son client pouvait tout à fait être libéré avec une mesure de confiscation de son passeport et qu’il n’avait "plus de contacts dans le milieu puisque toutes les personnes impliquées dans ce dossier sont désormais incarcérées". Après en avoir délibéré, la cour d’appel a rejeté la demande de Yannick Mai. Son procès sur le fond devant cette même juridiction aura lieu début décembre. 

Rédigé par Garance Colbert le Jeudi 17 Septembre 2020 à 16:20 | Lu 2941 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Octobre 2020 - 22:27 Des familles plus petites, mais plus nombreuses

Lundi 19 Octobre 2020 - 22:17 Plus diplômées, moins employées

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus