Tahiti Infos

​Une enquête publique ouverte pour un projet de 16 nouvelles habitations à Maharepa


Moorea, le 21 novembre 2021 - Depuis vendredi dernier et jusqu’au 20 décembre prochain, la population de Moorea est invitée à se prononcer dans le cadre d’une étude d’impact environnementale concernant  la construction de 16 habitations à Maharepa. La société Amohqe, à l’initiative de ce projet, prévoit la création de maisons individuelles en dur de type F4 et F5.

Une enquête publique sur l’étude d’impact sur l’environnement concernant un projet de création de plusieurs habitations dans la commune associée de Paopao, plus précisément dans le district de Maharepa, est ouverte depuis vendredi jusqu’au lundi 20 décembre prochain. Les dossiers sont consultables à la marie annexe de Paopao ainsi qu’à la direction technique de la municipalité de Moorea, à Vaiare. À l’initiative de la société Amohqe, le  projet  consiste en la construction de 16  habitations individuelles en dur de type F4 et F5 avec la création de voiries et de réseaux divers. Ces  maisons seront construites sur un "terrain cadastré sous la référence EO98 pour une contenance de 9624 mètres carrés dans une zone UC du Plan d’Aménagement de Moorea". 

Le projet  prévoit "une quote-part de 25 % des lots ou logements, destinés soit à la vente ou à la location, pour les catégories sociales défavorisées par respect des règles imposées par le PGA en terme de mixité sociale et en accord avec les services du Pays ou de la commune". Il est également indiqué dans le dossier du projet que "les constructions seront en partie en béton pour le rez-de-chaussée afin de garantir une solidité des ouvrages. L’étage supérieur sera réalisé en pins des Caraïbes issus des forêts du fenua de manière à ne pas utiliser des bois d’importation". Pendant les travaux, un terrassement, d’un volume de 10 800 M3 dont 9 700 M3 évacués hors site et 1 075 M3 de déblais mis en remblai sur le site, est prévu. 

​"Un réel besoin"


Pour justifier son projet, la société Amohqe indique "un réel besoin" dans le marché de l’immobilier de l’île sœur. "La raréfaction de programmes immobilier sur Moorea, voire l’inexistence, a provoqué une hausse des prix des terrains, de l’immobilier et par répercussion une hausse des loyers. Les conséquences sur les marchés en résidence principale se traduisent par une augmentation importante du foncier, une augmentation du prix de l’immobilier, une augmentation des loyers en résidence principale et une offre dépourvue de logements de qualité à des prix raisonnables et raisonnés." Peut-on lire dans le dossier d’enquête publique. À noter que la construction d’une station d’épuration avec rejet dans le sol est également prévue.

Rédigé par Toatane Rurua le Dimanche 21 Novembre 2021 à 12:33 | Lu 2469 fois