Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Une amende de 100 000 Fcfp pour avoir menacé Raynal de mort



Tahiti, le 10 décembre 2020 – Le pompier de Pirae qui avait menacé de mort en avril dernier sur les réseaux sociaux Jacques Raynal, ministre de la Santé, a été condamné hier à une amende de 100 000 Fcfp. Le pompier devra par ailleurs rembourser la somme de 150 000 Fcfp au Pays qui avait accordé la protection fonctionnelle au ministre.
 
"Je peux le buter s’il vous plaît ? J’en ai marre de voir sa tronche à la télé." Accolé à cette publication, datant d'avril dernier, une photo de Jacques Raynal, ministre de la Santé.  L'auteur de ce post quelque peu maladroit, un pompier de Pirae, a été condamné hier à un franc symbolique au titre du préjudice moral et à une amende de 100 000 Fcfp, selon les informations de nos confrères de Radio 1 présents à l'audience.
 
"Rien de nouveau sous l’œil des réseaux sociaux, c’est un exutoire pour faire mal à des personnes privées ou publiques. Ceux qui s’adonnent à ces pratiques ne réfléchissent pas, on le sait. L’accusé qui occupe une fonction d’autorité n’a eu aucune conscience de ses devoirs", a déclaré le procureur. Le soldat du feu devra par ailleurs rembourser la somme de 150 000 Fcfp au Pays qui avait accordé la protection fonctionnelle au ministre, à la suite de cette menace de mort.
 
"On ne peut mettre à mal les autorités sur les réseaux sociaux sans en subir les conséquences", a indiqué pour sa part Jacques Raynal à la sortie de l'audience.

Rédigé par Désiré Teivao le Jeudi 10 Décembre 2020 à 19:18 | Lu 2559 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus