Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Un terrain pour une chapelle



Rimatara, le 20 octobre 2020 – Cette semaine, l’île du Ura a souhaité la bienvenue au Père Joël, curé des îles Australes. Ce déplacement lui a permis de rendre visite à la communauté catholique et de mettre en place le projet d’achat d’un terrain pour la construction d’une chapelle.
 
Accompagné du diacre Tonio, de son épouse Teretia et d’un jeune de la paroisse St Paul de Mahina, le Père Joël est arrivé en mission à Rimatara. D’abord pour la célébration d’un mariage, d’un baptême et d'une confirmation, mais également pour concrétiser un projet important : l’achat d’un terrain pour y construire une chapelle. Le vicaire général de l’archidiocèse de Papeete et curé des îles Australes s'est confié sur cette visite : "Cela va faire cinq ou six ans que je m’occupe des Australes. Et depuis qu’un couple de catholiques est arrivé ici, nous avons commencé à célébrer la messe. Nous avons commencé à deux, trois personnes et maintenant nous sommes pratiquement une trentaine. Ici les fidèles sont vivants, ils vivent leur messe. (…) Nous avons également un projet, qui est, en premier lieu, d’acheter un terrain pour pouvoir avoir un pied-à-terre et offrir une vraie chapelle à la communauté. En espérant que la communauté catholique va continuer à grandir."

" Nous participons à la fondation d’une chapelle"

Herehau Teuira, 16 ans, servant de messe à la paroisse St Paul de Mahina, s'est dit très impressionné : "Rimatara n’était à la base qu’une petite île encore inconnue pour moi. Et mon objectif était d’accompagner le Père dans ses missions, qui sont comme une formation humaine et spirituelle car j’ai la vocation de devenir prêtre. Ce genre de mission est très formateur pour moi. J’ai été très surpris car bien que Rimatara soit une petite île, j’ai ressenti quelque chose de plus fort ici par rapport aux autres missions que j’ai pu faire."
 
L'adolescent ose un rappel historique : "Nous participons à la fondation d’une chapelle, ce qui est très important puisqu’ici les habitants sont majoritairement protestants. Et le fait que l’on vienne ici pour consolider la petite communauté catholique de l’île est quelque chose de très fort pour moi, parce que cela me rappelle le rôle des apôtres au temps du Christ, qui essayaient, en leur temps, de bâtir une église à partir de rien. De faire quelque chose de grand avec très peu."
 

​Le mana


"Ici il y a ce que j’appelle le 'mana mana fenua', qui me fait aimer cette petite île, confie le Père Joël. Et moi qui suis très nature, très environnement, j’ai également pu participer à la protection du Ura de Rimatara." Avec ses accompagnateurs, il a poursuivi sa mission sur l’île de Rurutu, avant de retrouver la paroisse de Saint-Paul de Mahina à Tahiti.

Rédigé par Karine Faafatua le Mardi 20 Octobre 2020 à 10:19 | Lu 1383 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus