Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Un premier double évasan à Nuku Hiva pour l'A400M



(Photo FAPF)
(Photo FAPF)
Tahiti, le 29 septembre 2020 – Arrivé samedi au fenua pour deux semaines en remplacement temporaire d'un Casa des Forces armées, l'A400M a réalisé lundi une première mission d'évacuation médicale pour deux patients depuis Nuku Hiva.
 
Le commandement supérieur des Forces armées en Polynésie française a diffusé mardi matin un communiqué sur la première mission d'évacuation médicale de l'A400M depuis son arrivée samedi, en remplacement temporaire d'un Casa prêté à nos voisins calédoniens. Sur demande du haut-commissariat, la mission consistait à rapatrier depuis l’île de Nuku Hiva deux patients dont l’état de santé nécessitait une évacuation médicale. Deux patients qui avaient déjà été rapatriés par hélicoptère sur Nuku Hiva dans la journée. Une fois l’équipe médicale du Samu embarquée (un médecin et une infirmière), l’avion de transport militaire a pu décoller à 18h30 en direction de Nuku Hiva. Après deux heures de vol, le transfert des patients a pu être réalisé sans délais en lien avec les équipes médicales de Nuku Hiva. Une fois les patients installés à bord, l’A400M a pu redécoller en direction de Tahiti. A leur arrivée à Faa’a, après deux heures de vol, les deux patients ont été pris en charge et transférés à l’hôpital du Taaone.
 



Rédigé par D'après communiqué le Mardi 29 Septembre 2020 à 14:36 | Lu 4221 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Octobre 2020 - 08:04 Vaiana Drollet, galeriste depuis 20 ans

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus