Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Un plan post-crise à venir pour la perle



​Un plan post-crise à venir pour la perle
Tahiti, le 6 avril 2020 – Après l’annonce de ses mesures de gestion de crise en faveur des perliculteurs, le vice-président en charge de l’économie bleue, Teva Rohfritsch, a exhorté hier les professionnels du secteur qui lui reprochent de faire baisser le cours de la perle à “ne pas se tromper de combat”. Il annonce un prochain “plan de mesures post-crise sanitaire” qui sera présenté au Conseil de la perliculture.
 
Dans le cadre du plan de sauvegarde économique pour lutter contre les effets liés à l’épidémie du Covid-19, le vice-président de la Polynésie française, en charge de l’Economie bleue, Teva Rohfritsch, a annoncé plusieurs mesures spécifiques pour les professionnels de la perliculture : notamment un moratoire sur les redevances d’autorisation d’occupation temporaire maritime en faveur des fermiers perlicoles et une exonération sur la taxe d’exportation de perles de culture de Tahiti (DSPE). Attaqué sur les réseaux sociaux sur le fait que ces mesures pourraient avoir comme conséquences de faire chuter le cours de la perle, le vice-président affirme dans un communiqué diffusé hier que “la priorité du gouvernement est d’aider les familles qui n’ont plus aucune rentrée financière du fait du confinement, en permettant à chaque acteur perlicole de préserver sa trésorerie pour traverser cette crise sanitaire, et par la suite économique, qui s’en suivra”. Teva Rohfritsch insiste sur l’état de “crise exceptionnelle” et “l’esprit de responsabilité et le devoir de suggestion demeurent des principes permanents qui doivent animer aussi bien les services de l’administration, mais également les perliculteurs”. Le vice-président “exhorte” d’ailleurs “les professionnels du secteur (producteurs, négociants, bijoutiers, associations, services administratifs) à ne pas se tromper de combat”. “A ce jour, chaque professionnel a la responsabilité des produits qu’il met sur le marché et de la qualité qu’il veut promouvoir”.
 
Enfin, Teva Rohfritsch annonce préparer un plan de mesures post-crise sanitaire qui sera présenté au Conseil de la perliculture. “Des mesures fortes devraient être prises dès le rétablissement des marchés internationaux, en tirant collectivement les leçons de la situation. Aucune piste n’est écartée”, conclut le communiqué.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 6 Avril 2020 à 23:40 | Lu 1938 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Août 2020 - 11:26 Cinq nouveaux cas Covid confirmés depuis mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus