Tahiti Infos

​Un marin disparait entre Takume et Raroia


Tahiti, le 12 octobre 2021 – Un marin de 36 ans, parti dimanche de Raroia, a disparu en mer ce week-end. L'avion Gardian et deux navires ont mené des recherches durant la journée de lundi, retrouvant l'embarcation du marin mais pas le malheureux disparu.
 
Le centre de secours en mer JRCC Tahiti a annoncé mardi la disparition d'un marin de 36 ans entre Raroia à Takume. Dans un communiqué, le JRCC indique avoir été contacté lundi matin le mutoi de Takume pour signaler qu’une embarcation, partie la veille en début d’après-midi de Raroia, avec un homme de 36 ans à bord, n’était pas arrivée à destination alors qu’elle aurait dû être de retour au plus tard à 16 heures le dimanche.
Le JRCC a engagé l’avion Gardian et dérouté le yacht "Dragon Fly" en navigation au nord de Taenga pour mener les recherches. La commune a par ailleurs envoyé son bateau communal pour compléter le dispositif.
 
Le Gardian est arrivé sur la zone à 10h30. En fin de matinée, l’embarcation a été retrouvée par l'avion à environ 10 milles (18 km) dans le sud-ouest des passes de Raroia. Malheureusement aucune personne n’était à bord. L’avion a alors poursuivi ses recherches pour retrouver l’homme probablement tombé à la mer la veille. Les investigations aériennes ont été soutenues par le Dragon Fly, pour rallier la position de l’embarcation aux alentours et le long des côtes de l’île. Après un ravitaillement à Hao, le Gardian a repris ses recherches dans une zone affinée grâce aux informations de dérive fournies par Météo France. Ceci jusqu’à la tombée de la nuit.
 
Fin des recherches
 
Malgré l’important dispositif mis en place, l’homme n’a pas été retrouvé. Les autorités ont alors décidé lundi soir de suspendre les opérations de recherche. Le navire communal est revenu à Takume après avoir déposé l’embarcation à Raroia. Le Gardian est rentré à l’aéroport de Faa’a vers 19h15 et le yacht Dragon Fly a repris sa navigation initiale.
 
L'occasion pour de rappeler toute l'importance de déclarer sa partance auprès du JRCC pour les navigations entre les îles ou une traversée entre deux atolls, de disposer d’une embarcation équipée de moyens d’alerte et de secours (balise de détresse, radio VHF, téléphone portable, fusées à parachute et feux à mains, réserve suffisante d’eau, gilets de sauvetage...), de bien préparer son navire en vérifiant l’état du moteur et le niveau de carburant et enfin de vérifier la météo avant de prendre la mer. Le JRCC invite enfin les familles à donner l’alerte le plus rapidement possible, lorsqu'un bateau n’est pas arrivé à sa destination prévue.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mardi 12 Octobre 2021 à 16:01 | Lu 1729 fois