Tahiti Infos

​Un Heiva minimaliste à Rurutu


Rurutu, le 7 juillet 2021 - Le Heiva i Rurutu 2021 a été lancé samedi dernier, dans une version allégée. S'il a le mérite d'exister cette année, son programme a été amputé de nombre d'animations habituelles. Le Covid est passé par là.

Toutes les îles ne fêteront pas le Heiva cette année, alors à Rurutu on peut se réjouir que des animations aient été prévues, même si elles ne remplaceront pas celles qui en ont fait son succès. Exit par exemple le défilé traditionnel toujours haut en couleurs pour faire place à une course de V1 en guise d'ouverture du Heiva.

En revanche, la retraite au flambeau par les groupes de danse des trois villages a été maintenue même si les groupes de danses étaient limités en taille et que le feu d'artifice toujours apprécié des petits n'a pas eu lieu. Autre absence notable de ce Heiva, l’exposition d’artisanale et les concours de tressage ou encore celui du lever de pierres, sport traditionnel des Rurutu. Même si les prestations de danse des trois villages auront lieu dans le cours de la semaine, elles ne seront pas jugées. L’ensemble rend l’événement moins festif qu’auparavant, mais pas moins attendu par une population ayant soif de se retrouver après le vide social et culturel de 2020. Le public s’est déplacé pour les premiers événements comme le chant traditionnel, le spectacle des écoles de danse et de musique, le concours agricole et la préparation de poi taro, où le port de masque était quasi absent aux baraques. Insouciance quand tu nous tiens…  Les enfants s’éclataient sur les toboggans, trampolines, jeux de pêche au canard, baby-foot et autres. Le Heiva à Rurutu, comme ailleurs, joue une rôle clé dans la transmission et le maintient des coutumes et de la langue. La participation d’une large tranche de la population, quel que soit l’âge ou le milieu social, en témoigne. Mais l’événement est aussi un moment important qui permet la jeunesse de l’ile de se défouler et de se retrouver après les efforts de l’année scolaire.

Rédigé par Elin Claridge le Mercredi 7 Juillet 2021 à 09:58 | Lu 460 fois