Tahiti Infos

​Ua Pou : les futurs guides de rando à l'épreuve de Poumaka


Ua Pou 28 avril 2021 - Neuf candidats marquisiens ont participé mardi à un test de sélection physique à Ua Pou pour accéder à la formation de guides de randonnée de Polynésie française. Venus de Hiva Oa, Nuku Hiva et Ua Pou, ils ont dû faire leur preuve sur la boucle de Poumaka. C'était la première fois qu'une épreuve se déroulait aux Marquises.
 
Ce sont les pentes des montagnes de Ua Pou, plus précisément celles de Poumaka qui ont été choisies pour être le terrain d'un test de sélection physique pour accéder aux formations de guides pédestres en Polynésie française. C'est la première fois qu'une telle épreuve se déroule aux Marquises.
 
Après une commission sous forme de visioconférence à la mairie de leurs îles respectives, les candidats de Nuku Hiva, Hiva Oa et Ua Pou, se sont retrouvés lundi à Hakahau pour passer leur test de sélection physique le lendemain sur le parcours de randonnée de la boucle de Poumaka, depuis Hakahetau.
 
Après trois désistements ils étaient finalement neuf au départ : quatre originaires de Nuku Hiva, deux de Hiva Oa et trois de Ua Pou. Parmi eux, quatre femmes. Le test consistait à effectuer les 600 m de dénivelé positif et les 600 m de dénivelé négatif de la boucle en moins de 3 heures avec un lest de 8 kg pour les hommes et de 6 kg pour les femmes, avec pesée des sacs au départ, au milieu et à l’arrivée.
 
Le candidat le plus rapide a effectué le parcours en 2 h 06, le dernier est arrivé environ 30 minutes après, sur un chemin très humide dû à des averses nocturnes. Fort heureusement, comme le souligne Jérôme Simonneau, guide de randonnée professionnel chargé de coordonner cet événement, la commune de Ua Pou a aidé à nettoyer et dégager le parcours quelques jours auparavant.

Un diplôme et une carte professionnelle 

Jérôme a également fait appel à Kimi et Christian, guides de randonnée à Nuku Hiva afin d’encadrer et de motiver les troupes. Pour Kimi, il y a "urgence à régulariser beaucoup de situations pour les guides de randonnée locaux”, notamment au point de vue de la sécurité et de la légalité. Car à l’issue de cette formation, les guides obtiennent un diplôme et une carte professionnelle dotée d’une assurance en cas d’accident pendant la randonnée alors qu’actuellement, beaucoup de guides non certifiés amènent des touristes en randonnée sans cette sécurité attenante à la certification.
 
Les formations ont lieu à la demande de l’institut de la jeunesse et des sports de Polynésie française (IJSPF). Dernièrement, ce sont 68 candidats qui ont postulé dans toute la Polynésie afin de participer à la formation pour seulement 20 places disponibles dont 4 aux Marquises.
 
Une forte demande d'accompagnement

Mardi, c’était donc un départ à 7 h pour nos candidats marquisiens et une arrivée avant 10 h agrémentée d’une pause baignade à la cascade de Hakahetau. À midi lors d'un petit discours, le premier adjoint au maire, Georges Teikiehuupoko, a souligné le tourisme grandissant -d’avant covid- aux Marquises et la forte demande d’accompagnement sur des chemins de randonnées pédestres de toutes les îles de l’archipel.
 
Enfin, les candidats de Hiva Oa, qui avaient effectué 6 h de mer en bonitier pour venir à Ua Pou le lundi, sont aussitôt repartis pour effectuer 7 h dans l’autre sens. Les candidats en provenance de Nuku Hiva sont également repartis en bateau de leur côté. Tous emplis d’espoir d’être sélection-nés pour suivre la formation à Tahiti de guide de randonnée de Polynésie française.

Rédigé par Eve Delahaut le Mercredi 28 Avril 2021 à 12:48 | Lu 953 fois