Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Trafic d'ice : Quatre derniers suspects arrêtés dans l'affaire Nivière



​Trafic d'ice : Quatre derniers suspects arrêtés dans l'affaire Nivière
Tahiti, le 3 juillet 2020 - Trois hommes et une femme ont été interpellés mercredi matin et placés en garde à vue dans les locaux de la Brigade de recherches à Faa'a dans le cadre d’un trafic d’ice organisé par le trafiquant John Nivière condamné à sept ans de prison ferme en novembre dernier. Suspectés d'être des revendeurs du réseau, ils seront jugés lundi en comparution immédiate.
 
Troisième et dernière vague d’interpellations dans le vaste réseau de trafic d'ice impliquant le trafiquant John Nivière, dit "John John", interpellé en octobre 2019 lors d'un gros coup de filet qui avait notamment permis la saisie d'armes et de 15 millions de Fcfp enterrés dans un jardin à Moorea. La brigade des recherches de la gendarmerie de Faa'a avait d'abord interpellé John Nivière, son père, sa compagne et trois autres individus, avant d'arrêter il y a un mois trois personnes suspectées d'avoir été les mules du réseau et enfin cette semaine trois hommes et une femme, parmi lesquels le frère du député Moetai Brotherson, suspectés d'être les revendeurs du réseau. L'avocat de ce dernier, Me Stanley Cross, affirme néanmoins que son client n'est qu'un simple consommateur et n'a jamais tiré un quelconque profit dans cette affaire. Placés en garde à vue mercredi, les quatre mis en cause sont déférés depuis vendredi matin devant le parquet en vue d’une présentation en comparution immédiate lundi. Rappelons que John Nivière avait écopé de sept années de prison ferme en novembre dernier, déjà en comparution immédiate, son père à cinq ans ferme et sa compagne à trois ans ferme.

"Nul n’est à l’abri"

Cité par notre article, le député Moetai Brotherson a souhaité réagir vendredi après-midi dans un communiqué intitulé "Suis-je le gardien de mon frère ?" que nous publions ici in extenso. "Tahiti Infos s’est cru autorisé à me citer nommément dans le cadre d’une enquête autour de consommation et trafic de stupéfiants. C’est sûrement "vendeur". Dont acte. Que mon petit-frère ait pu faire des bêtises, et se laisser déborder par ses problèmes de vie privée, au point de se laisser piéger par les "paradis" artificiels du "Sana", c’est une réalité à laquelle j’ai été confronté en fin d’année dernière. Depuis sa naissance, avec mon frère aîné, nous avons aimé notre petit dernier, de 14 ans mon cadet ; comme nombre de "dernier de fratrie", il n’a pas été élevé avec la même exigence et la même dureté, par nos parents, devenus plus âgés. Enfant gâté, trop gâté.

Depuis la mort de nos parents, nous avons continué de veiller, du mieux que nous avons pu, sur lui. Qu’il se soit laissé emporter par cette merde sans nom qu’est l’ICE, nous rappelle s’il le fallait que nul n’est à l’abri, quelque soit le niveau social, l’éducation, ou l’amour reçu au sein de la famille. Alors, oui, il a consommé. Il ne s’en est pas caché lorsque nous avons renoué contact, après un an d’éloignement. Depuis il essaye d’en sortir. Ce n’est pas facile mais il essaye. Lundi, il sera jugé. Il assumera ses actes.

A ceux qui pensent qu’à cause de cela il cesserait d’être mon frère, ce petit garçon souriant et espiègle qui stockait tous ses jouets cassés pour que je les répare à chaque retour de mes études, je vais vous décevoir : je ne cesserai jamais d’aimer mon petit-frère. C’est une promesse faite à ma mère sur son lit de mort. Ceux qui tombent dans le piège de la consommation d'ice, n’ont pas besoin d’être rejetés mais d’être aidés, surtout par leurs proches. Je ne cautionne pas la consommation d'ice, et je condamne son trafic, mais pour le reste, oui, je suis le gardien de mon frère."

 

Rédigé par Garance Colbert et Antoine Samoyeau le Vendredi 3 Juillet 2020 à 11:47 | Lu 11369 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Août 2020 - 11:26 Cinq nouveaux cas Covid confirmés depuis mardi

Vendredi 7 Août 2020 - 09:58 ​L’économie broie du très noir

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus